Shelter From The Storm


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Poème du soir, espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Poème du soir, espoir   Mer 7 Mai - 1:24

Vieil océan,
ta forme harmonieusement sphérique,
qui réjouit la face grave
de la géométrie,
ne me rappelle que trop les petits yeux de
l'homme, pareils à
ceux du sanglier pour la petitesse, et à
ceux des oiseaux de nuit pour la perfection
circulaire du contour. Cependant,
I'homme s'est cru beau dans tous les siècles.
Moi, je suppose plutôt
que l'homme ne croit à sa beauté
que par amour-propre; mais,
qu'il n'est pas beau réellement et qu'il s'en doute;
car, pourquoi regarde-t-il la figure
de son semblable, avec tant de mépris ?
Je te salue, vieil océan !


Lautréamont - Chants de Maldoror
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jude
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 7 Mai - 1:25

I love you
Un amour de jeunesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyster
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 9031
Localisation : In the pines
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 7 Mai - 13:02

odradek a écrit:
Vieil océan,
ta forme harmonieusement sphérique,
qui réjouit la face grave
de la géométrie,
ne me rappelle que trop les petits yeux de
l'homme, pareils à
ceux du sanglier pour la petitesse, et à
ceux des oiseaux de nuit pour la perfection
circulaire du contour. Cependant,
I'homme s'est cru beau dans tous les siècles.
Moi, je suppose plutôt
que l'homme ne croit à sa beauté
que par amour-propre; mais,
qu'il n'est pas beau réellement et qu'il s'en doute;
car, pourquoi regarde-t-il la figure
de son semblable, avec tant de mépris ?
Je te salue, vieil océan !


Lautréamont - Chants de Maldoror

Ou comment tomber amoureux d'Odradek.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr.out
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4017
Age : 42
Localisation : 100 mètres au dessous du niveau de l'eau
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 7 Mai - 13:29

Mr. Oyster a écrit:
odradek a écrit:
Vieil océan,
ta forme harmonieusement sphérique,
qui réjouit la face grave
de la géométrie,
ne me rappelle que trop les petits yeux de
l'homme, pareils à
ceux du sanglier pour la petitesse, et à
ceux des oiseaux de nuit pour la perfection
circulaire du contour. Cependant,
I'homme s'est cru beau dans tous les siècles.
Moi, je suppose plutôt
que l'homme ne croit à sa beauté
que par amour-propre; mais,
qu'il n'est pas beau réellement et qu'il s'en doute;
car, pourquoi regarde-t-il la figure
de son semblable, avec tant de mépris ?
Je te salue, vieil océan !


Lautréamont - Chants de Maldoror

Ou comment tomber amoureux d'Odradek.
What the fuck ?!? T'es un peu louche toi....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fuzzout.net/blog/
Oyster
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 9031
Localisation : In the pines
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 7 Mai - 13:33

dr.out a écrit:
Mr. Oyster a écrit:
odradek a écrit:
Vieil océan,
ta forme harmonieusement sphérique,
qui réjouit la face grave
de la géométrie,
ne me rappelle que trop les petits yeux de
l'homme, pareils à
ceux du sanglier pour la petitesse, et à
ceux des oiseaux de nuit pour la perfection
circulaire du contour. Cependant,
I'homme s'est cru beau dans tous les siècles.
Moi, je suppose plutôt
que l'homme ne croit à sa beauté
que par amour-propre; mais,
qu'il n'est pas beau réellement et qu'il s'en doute;
car, pourquoi regarde-t-il la figure
de son semblable, avec tant de mépris ?
Je te salue, vieil océan !


Lautréamont - Chants de Maldoror

Ou comment tomber amoureux d'Odradek.
What the fuck ?!? T'es un peu louche toi....

Tu trouves ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loner
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 3276
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 7 Mai - 15:20

Ah oui, j'adore. Bonne idée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cineticmess.hautetfort.com/
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 0:43

Calme obscur de l'enfance


Sous des frênes verdoyants
Pâture la douceur d'un bleuâtre regard: repos d'or.
Le parfum des violettes ravit une âme obscure: épis qui se balancent
Dans le soir, semence et ombre d'or de la mélancolie.
Le charpentier taille des poutres; dans la combe crépusculaire
Le moulin tourne; dans les feuilles du noisetier se galbe une bouche pourpre,
Virilité penchée rouge sur des eaux nocturnes.
Il est léger l'automne, l'esprit de la forêt; un nuage d'or
Suit le solitaire, l'ombre noire du descendant.
Déclin dans la chambre de pierre; sous de vieux cyprès
Les images nocturnes des larmes ont conflué en une source;
Œil d'or des origines, patience obscure de la fin.

Georg Trakl (in Le chant de l'isolé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loner
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 3276
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 0:45

odradek a écrit:
Calme obscur de l'enfance


Sous des frênes verdoyants
Pâture la douceur d'un bleuâtre regard: repos d'or.
Le parfum des violettes ravit une âme obscure: épis qui se balancent
Dans le soir, semence et ombre d'or de la mélancolie.
Le charpentier taille des poutres; dans la combe crépusculaire
Le moulin tourne; dans les feuilles du noisetier se galbe une bouche pourpre,
Virilité penchée rouge sur des eaux nocturnes.
Il est léger l'automne, l'esprit de la forêt; un nuage d'or
Suit le solitaire, l'ombre noire du descendant.
Déclin dans la chambre de pierre; sous de vieux cyprès
Les images nocturnes des larmes ont conflué en une source;
Œil d'or des origines, patience obscure de la fin.

Georg Trakl (in Le chant de l'isolé)
J'adore la poésie. Mais je ne connais que les auteurs célèbres, malheureusement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cineticmess.hautetfort.com/
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 0:54

Loner a écrit:
odradek a écrit:
Calme obscur de l'enfance


Sous des frênes verdoyants
Pâture la douceur d'un bleuâtre regard: repos d'or.
Le parfum des violettes ravit une âme obscure: épis qui se balancent
Dans le soir, semence et ombre d'or de la mélancolie.
Le charpentier taille des poutres; dans la combe crépusculaire
Le moulin tourne; dans les feuilles du noisetier se galbe une bouche pourpre,
Virilité penchée rouge sur des eaux nocturnes.
Il est léger l'automne, l'esprit de la forêt; un nuage d'or
Suit le solitaire, l'ombre noire du descendant.
Déclin dans la chambre de pierre; sous de vieux cyprès
Les images nocturnes des larmes ont conflué en une source;
Œil d'or des origines, patience obscure de la fin.

Georg Trakl (in Le chant de l'isolé)
J'adore la poésie. Mais je ne connais que les auteurs célèbres, malheureusement...


C'est surtout le poème qui compte et reste. L'auteur est, lui, mortel. Enfin, c'est mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loner
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 3276
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 0:56

odradek a écrit:
Loner a écrit:
odradek a écrit:
Calme obscur de l'enfance


Sous des frênes verdoyants
Pâture la douceur d'un bleuâtre regard: repos d'or.
Le parfum des violettes ravit une âme obscure: épis qui se balancent
Dans le soir, semence et ombre d'or de la mélancolie.
Le charpentier taille des poutres; dans la combe crépusculaire
Le moulin tourne; dans les feuilles du noisetier se galbe une bouche pourpre,
Virilité penchée rouge sur des eaux nocturnes.
Il est léger l'automne, l'esprit de la forêt; un nuage d'or
Suit le solitaire, l'ombre noire du descendant.
Déclin dans la chambre de pierre; sous de vieux cyprès
Les images nocturnes des larmes ont conflué en une source;
Œil d'or des origines, patience obscure de la fin.

Georg Trakl (in Le chant de l'isolé)
J'adore la poésie. Mais je ne connais que les auteurs célèbres, malheureusement...


C'est surtout le poème qui compte et reste. L'auteur est, lui, mortel. Enfin, c'est mon avis.
Je suis d'accord, n'empêche que sorti de baudelaire, rimbaud, appolinaire et quelques autres, je suis à la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cineticmess.hautetfort.com/
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 1:02

Loner a écrit:
odradek a écrit:
Loner a écrit:
odradek a écrit:
Calme obscur de l'enfance


Sous des frênes verdoyants
Pâture la douceur d'un bleuâtre regard: repos d'or.
Le parfum des violettes ravit une âme obscure: épis qui se balancent
Dans le soir, semence et ombre d'or de la mélancolie.
Le charpentier taille des poutres; dans la combe crépusculaire
Le moulin tourne; dans les feuilles du noisetier se galbe une bouche pourpre,
Virilité penchée rouge sur des eaux nocturnes.
Il est léger l'automne, l'esprit de la forêt; un nuage d'or
Suit le solitaire, l'ombre noire du descendant.
Déclin dans la chambre de pierre; sous de vieux cyprès
Les images nocturnes des larmes ont conflué en une source;
Œil d'or des origines, patience obscure de la fin.

Georg Trakl (in Le chant de l'isolé)
J'adore la poésie. Mais je ne connais que les auteurs célèbres, malheureusement...


C'est surtout le poème qui compte et reste. L'auteur est, lui, mortel. Enfin, c'est mon avis.
Je suis d'accord, n'empêche que sorti de baudelaire, rimbaud, appolinaire et quelques autres, je suis à la rue.


Hölderlin, Rilke (période Elégies de Duino), Trakl, Celan etc... Avec ces poètes, tu ne peux pas te tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loner
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 3276
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 1:04

odradek a écrit:
Loner a écrit:
odradek a écrit:
Loner a écrit:
odradek a écrit:
Calme obscur de l'enfance


Sous des frênes verdoyants
Pâture la douceur d'un bleuâtre regard: repos d'or.
Le parfum des violettes ravit une âme obscure: épis qui se balancent
Dans le soir, semence et ombre d'or de la mélancolie.
Le charpentier taille des poutres; dans la combe crépusculaire
Le moulin tourne; dans les feuilles du noisetier se galbe une bouche pourpre,
Virilité penchée rouge sur des eaux nocturnes.
Il est léger l'automne, l'esprit de la forêt; un nuage d'or
Suit le solitaire, l'ombre noire du descendant.
Déclin dans la chambre de pierre; sous de vieux cyprès
Les images nocturnes des larmes ont conflué en une source;
Œil d'or des origines, patience obscure de la fin.

Georg Trakl (in Le chant de l'isolé)
J'adore la poésie. Mais je ne connais que les auteurs célèbres, malheureusement...


C'est surtout le poème qui compte et reste. L'auteur est, lui, mortel. Enfin, c'est mon avis.
Je suis d'accord, n'empêche que sorti de baudelaire, rimbaud, appolinaire et quelques autres, je suis à la rue.


Hölderlin, Rilke (période Elégies de Duino), Trakl, Celan etc... Avec ces poètes, tu ne peux pas te tromper.
Merci, je note.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cineticmess.hautetfort.com/
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 1:06

En plus, c'est pratiquement tout en 'poche'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 22:21

A quoi bon la merveille de transposer un fait de nature en sa presque disparition vibratoire selon le jeu de la parole, cependant, si ce n'est pour qu'en émane, sans la gêne d'un proche ou concret rappel, la notion pure?

Je dis: une fleur! et, hors de l'oubli où ma voix relègue aucun contour, en tant que quelque chose d'autre que les calice sus, musicalement se lève, idée même et suave, l'absente de tous bouquets.



Stéphane Mallarmé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyster
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 9031
Localisation : In the pines
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 22:22

T'aurais pas quelque-chose sur les huîtres, par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jude
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 22:25

Mr. Oyster a écrit:
T'aurais pas quelque-chose sur les huîtres, par hasard ?

Chez Ponge, il me semble. Ailleurs aussi, mais c'est autrement plus licencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 22:27

jude a écrit:
Mr. Oyster a écrit:
T'aurais pas quelque-chose sur les huîtres, par hasard ?

Chez Ponge, il me semble. Ailleurs aussi, mais c'est autrement plus licencieux.


J'y pensais d'ailleurs - bien sûr le grand Ponge !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 22:28

jude a écrit:
Mr. Oyster a écrit:
T'aurais pas quelque-chose sur les huîtres, par hasard ?

Chez Ponge, il me semble. Ailleurs aussi, mais c'est autrement plus licencieux.


Presque pas d'accord : Mallarmé a son petit côté satyre pas piqué des vers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jude
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 22:30

odradek a écrit:
jude a écrit:
Mr. Oyster a écrit:
T'aurais pas quelque-chose sur les huîtres, par hasard ?

Chez Ponge, il me semble. Ailleurs aussi, mais c'est autrement plus licencieux.


Presque pas d'accord : Mallarmé a son petit côté satyre pas piqué des vers.

Eh bien oui, mais où ai-je affirmé le contraire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 22:38

jude a écrit:
odradek a écrit:
jude a écrit:
Mr. Oyster a écrit:
T'aurais pas quelque-chose sur les huîtres, par hasard ?

Chez Ponge, il me semble. Ailleurs aussi, mais c'est autrement plus licencieux.


Presque pas d'accord : Mallarmé a son petit côté satyre pas piqué des vers.

Eh bien oui, mais où ai-je affirmé le contraire ?


J'avais mal lu (entre deux arrosages de rosiers), désolé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyster
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 9031
Localisation : In the pines
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 22:44

odradek a écrit:
(entre deux arrosages de rosiers)

Les nains se sont mis en grève ?

PS : j'attends toujours une ode, une élégie ou un hymne en rapport avec le monde ostréicole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 23:14

L'huître


L'huître, de la grosseur d'un galet moyen, est d'une apparence plus rugueuse, d'une couleur moins unie, brillamment blanchâtre. C'est un monde opiniâtrement clos. Pourtant on peut l'ouvrir : il faut alors la tenir au creux d'un torchon, se servir d'un couteau ébréché et peu franc, s'y reprendre à plusieurs fois. Les doigts curieux s'y coupent, s'y cassent les ongles : c'est un travail grossier. Les coups qu'on lui porte marquent son enveloppe de ronds blancs, d'une sorte de halos.



A l'intérieur l'on trouve tout un monde, à boire et à manger : sous un firmament (à proprement parler) de nacre, les cieux d'en dessus s'affaissent sur les cieux d'en dessous, pour ne plus former qu'une mare, un sachet visqueux et verdâtre, qui flue et reflue à l'odeur et à la vue, frangé d'une dentelle noirâtre sur les bords.
Parfois très rare une formule perle à leur gosier de nacre, d'où l'on trouve aussitôt à s'orner.



F. Ponge, Le Parti pris des choses, 1942

Vlan !

(A boire et à manger ! Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyster
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 9031
Localisation : In the pines
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mer 14 Mai - 23:20

Vous me voyez ému.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loner
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 3276
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Sam 21 Juin - 0:13

Une Charogne.

Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d'été si doux :
Au détour d'un sentier une charogne infame
Sur un lit semé de cailloux,

Les jambes en l'air, comme une femme lubrique,
Brûlante et suant les poisons,
Ouvrait d'une facon nonchalante et cynique
Son ventre plein d'exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,
Comme afin de la cuire à point,
Et de rendre au centuple à la grande nature
Tout ce qu'ensemble elle avait joint ;

Et le ciel regardait la carcasse superbe
Comme une fleur s'épanouir.
La puanteur etait si forte, que sur l'herbe
Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,
D'ou sortaient de noirs bataillons
De larves, qui coulaient comme un épais liquide
Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague,
Ou s'élancait en pétillant ;
On eût dit que le corps, enflé d'un souffle vague,
Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,
Comme l'eau courante et le vent,
Ou le grain qu'un vanneur d'un mouvement rythmique
Agite et tourne dans son van.

Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve,
Une ébauche lente à venir,
Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève
Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiete
Nous regardait d'un oeil fâché,
Epiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu'elle avait laché.

Et poutant vous serez semblable à cette ordure,
A cette horrible infection,
Etoile de mes yeux, soleil de ma nature,
Vous, mon ange et ma passion !

Oui ! telle vous serez, ô reine des grâces,
Apres les derniers sacrements,
Quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses.
Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine
Qui vous mangera de baisers,
Que j'ai gardé la forme et l'essence divine
De mes amours décomposées !


Charles BAUDELAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cineticmess.hautetfort.com/
jude
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Jeu 24 Juil - 23:30

FENAISON

Ô nuit, je n'ai rapporté de ta félicité que l'apparence parfumée d'ellipses d'oiseaux insaisissables ! Rien n'imposait le mouvement que ta main de pollen qui fondait sur mon front aux moulinets d'une lampe d'anémone. Aux approches du désir les meules bleu de ciel s'étaient l'une après l'autre soulevées, car mort là-bas était le Faneur, vieillard masqué, acteur félon, chimiste maudit du voyage.
Je m'appuie un moment sur la pelle du déluge et chantourne sa langue. Mes sueurs d'agneau noir provoquent le sarcasme. Ma nausée me grossit de soudains consentements dont je n'arrive pas à maintenir le cours. Anneau tard venu, enclavé dans la chevalerie pythienne saturée de feu et de vieillesse, quel compagnon engagerais-je ? Je prends place inaperçu sur le tirant de l'étrave jusqu'à la date fleurie où rougeoiera ma cendre.
Ô nuit, je n'ai pu traduire en galaxie son Apparition que j'épousai étroitement dans les temps purs de la fugue ! Cette Soeur immédiate tournait le coeur du jour.
Salut à celui qui marche en sûreté à mes côtés, au terme du poème. Il passera demain DEBOUT sous le vent.

René Char, Fureur et Mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Dim 10 Aoû - 23:08

Je me souviens avoir rencontré Char : c'était dans son musée, près de sa chère Sorgue.

C'était une montagne qui a failli m"écraser.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyster
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 9031
Localisation : In the pines
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Lun 11 Aoû - 13:22

http://www.liberation.fr/culture/344162.FR.php

Celui qui écrivit "Que la vie t'entraîne à la vie"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Lun 11 Aoû - 22:25

Il était mon poète préféré de langue arabe : une langue superbement servie, avec l'exigence nécessaire au souffle.

Mort à Houston, c'est-à-dire nulle part : ce n'est pas faux.


Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyster
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 9031
Localisation : In the pines
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Lun 11 Aoû - 23:08

odradek a écrit:
Il était mon poète préféré de langue arabe : une langue superbement servie, avec l'exigence nécessaire au souffle.

Mort à Houston, c'est-à-dire nulle part : ce n'est pas faux.


Neutral

Je l'avais découvert avec son long poème Murale - ce que je l'aimais ! Confused

http://mahmoud-darwich.chez-alice.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   Mar 12 Aoû - 0:05

Mr. Oyster a écrit:
odradek a écrit:
Il était mon poète préféré de langue arabe : une langue superbement servie, avec l'exigence nécessaire au souffle.

Mort à Houston, c'est-à-dire nulle part : ce n'est pas faux.


Neutral

Je l'avais découvert avec son long poème Murale - ce que je l'aimais ! Confused

http://mahmoud-darwich.chez-alice.fr/


Ses réponses à l'interview sont superbes - il me fait penser à Quelqu'un, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poème du soir, espoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poème du soir, espoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poème du soir, espoir
» super poème sur le chat noir que j'ai trouvé sur un blog
» On mange quoi ce soir ?
» Johnny à l'Arena de Montpellier ce soir!
» [Poème] L'Ange inaccessible...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shelter From The Storm :: Généralités :: LECTURES, EXPOS, FILMS-
Sauter vers: