Shelter From The Storm


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Band of outsiders

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mer 1 Oct - 22:06

C'est même d'ailleurs en écoute... Rien de dangereux pour le moment.

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beachboy
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mer 1 Oct - 22:13

odradek a écrit:
C'est même d'ailleurs en écoute... Rien de dangereux pour le moment.

Parce que tu es beaucoup plus aventurier que moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mer 1 Oct - 22:23

beachboy a écrit:
odradek a écrit:
C'est même d'ailleurs en écoute... Rien de dangereux pour le moment.

Parce que tu es beaucoup plus aventurier que moi !


Tu devrais un jour écouter Manhattan Tuesday - atmosphériquement pas très éloigné, mais avec une profondeur et une intensité inouïes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beachboy
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mer 1 Oct - 22:31

odradek a écrit:
beachboy a écrit:
odradek a écrit:
C'est même d'ailleurs en écoute... Rien de dangereux pour le moment.

Parce que tu es beaucoup plus aventurier que moi !


Tu devrais un jour écouter Manhattan Tuesday - atmosphériquement pas très éloigné, mais avec une profondeur et une intensité inouïes !

J'ai écouté, j'en tremble encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mer 1 Oct - 22:35

beachboy a écrit:
odradek a écrit:
beachboy a écrit:
odradek a écrit:
C'est même d'ailleurs en écoute... Rien de dangereux pour le moment.

Parce que tu es beaucoup plus aventurier que moi !


Tu devrais un jour écouter Manhattan Tuesday - atmosphériquement pas très éloigné, mais avec une profondeur et une intensité inouïes !

J'ai écouté, j'en tremble encore

cheers

Moi, je ne me permets de l'écouter que lorsque je suis satisfait de moi : c'est à dire pas souvent. Mais quand c'est là, c'est là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mer 1 Oct - 22:51

Faut, comme qui dirait, que je prenne le temps de décortiquer ce topic. Raoulle, moins vite, on n'a pas le temps de noter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul
Like a Rolling Stone
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 104
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Jeu 2 Oct - 18:18

Guy Chadwick - Lazy, soft and slow (1998)



Le paresseux est un mammifère d'Amérique tropicale. Un drôle de xénarthre qui fruit étrange et velu vie à l'envers suspendu dans les arbres. Il faut savoir, chose importante, que notre ami xénarthre se déplace avec une extrême lenteur. Il faut également savoir qu’il possède des griffes ahurissantes mais affecte en permanence un air doux et serein. Néanmoins le paresseux est souvent agacé par la présence sournoise de moult prédateurs plus prompts que lui ; le jaguar, l'ocelot, l'aigle harpie... bestioles sportives, cruelles et rapides. Alors que notre ami poilu somnole à bout de branche cette sinistre cohorte de ravageurs de xénarthres elles ne semble être motivée que par une efficacité toute libérale, mieux chasser pour être mieux rassasié, c’est la loi des tropiques encore un peu boisées, chasser plus pour être mieux rassasié, saloperie d’efficacité.
Vous le savez déjà Le paresseux n’est pas qu’un mammifère édenté (à deux griffes et six vertèbres), c’est aussi un mot, avec de bienheureux synonymes : mou, souple, cotonneux, doux et tendre… Rien pour l’efficacité libérale tout pour le lymphatisme triomphant. D’ailleurs face au rendement généralisé il faut savoir grimper dans les arbres, c’est la seule attitude valable. Là à l’envers, tête bêche, le sang reflue et le quidam, à l’instar du xénarthre, oublie tout, l’ocelot qui guette, le labeur rémunéré à qui mieux mieux , la morne productivité, le monde… et même voyez vous la gravité.. .

Ah ! Oui le paresseux c’est aussi souvent un type qui en voulant parler d’une chose n’en parle pas vraiment, la paresse et le manque d’inspiration offrant alors un étrange mélange, un cocktail sucré et indolent, rohypnol palimpseste (flunitrazépam) le narcotique préféré du violeur de consciences.
Alors imaginez ces phrases comme du rohypnol, regardez les bien en face, vous êtes encore là ? Non ? Alors voilà me voilà et voilà un disque… c’est un disque formidable, un vrai disque de songwriter, avec des chansons et des mots paresseux, des mots doux et lents (procurez-vous les lyrics) Un disque merveilleux avec une chanson adhérente à l’age d’or du bonze Léonard Cohen « Song for Gala » un cocasse mambo bancal qui dandine en plein air, il y en a d’autres des chansons, toutes très belles, laid-back douces et aussi faciles à vivre que celles de Kevin Ayers.

Lazy, Soft & Slow... Lazy, Soft & Slow ...ouvrez les yeux, ouvrez les yeux et imaginez ce drôle de zèbre qui est là, tête en bas accroché dans les arbres, ce drôle de zèbre c’est moi. Oui ce drôle de zèbre, amoureux de lui-même c’est bien moi, doux, lent et très paresseux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beachboy
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Jeu 2 Oct - 18:25

Brave gars, le Guy, honteusement oublié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul
Like a Rolling Stone
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 104
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Ven 3 Oct - 22:25

Merry Airbrakes - Merry Airbrakes (1973)



Je ne détaillerais pas comment cet aérolite oublié est parvenu à vibrer jusqu’à mes oreilles (qui ne demandaient rien) sachez que cet album (rare pour le moins) a été enregistré en 1973 par un certain Bill Homans, vétéran de la guerre du Vietnam. Un vietvet légèrement cramoisi du ciboulot que ce Bill Homans, on l’imagine sans peine las les cheveux déraisonnablement longs grattant ses terrifiants souvenirs sur une guitare même pas espagnole… Loin de son fictif, virtuel et même pas vrai éventuel collègue : l’axiome Stallone ( postulat tout en bandana, regard bovin et biceps saillants) voilà donc un type fragile (lui) et pas revenu de ses blessures qui ne cherche pas l’algarade de substitution mais cautérise sur lui-même, ce qui a d’une part l’immense avantage d’être plus urbain et d'autre part le fait d’être moins néfaste pour une société qui elle ne veux qu’oublier… la chienne ! … Donc voilà Bill Homans son frangin Peter et quatre olibrius manipulant avec une dextérité non feinte moult instruments : une slide guitare par-ci, un orgue même pas mordoré par-là voir un harmonica super bien accordé ! Cette discrète assemblée concoctant le plus souvent du blues « Three Hearts » voir du blues rock un peu déplacé « Draft Board Blues » avec l’intéressante impression de voir le croquignolet Cpt. Beefheart chanter le Vietnam ! Don van Vliet glapissant dans les rizières ! et les Jacquiers de pleurer (artocarpus incisa, l’arbre à pain ) et les Vietcongs de s’agacer devant la stridence... le blues concassé c’est toujours plus aimable que le napalm… D’ailleurs en parlant de Napalm il y a dans le disque de Merry Airbrakes l’opinion des Vietnamiens et c’est en cela un vrai disque concept avec vue panoramique et tout le tremblement. Sachez également (tendres têtes de bois) qu’il y au-delà du blues moulu par l’électricité deux trois ballades à haute teneur lacrymal… fragiles comme l’ouvre-boite gâté d’une boîte de ration périmée …

En parlant de fragile connaissez-vous le film « Cutter’s Way » d’ Ivan Passer ? La plus belle chose cinématographique sur ce sujet : Les vétérans de la guerre du Vietnam, tout ça . Si vous ne connaissez pas ce film magnifique (avec un Jeff Bridges admirable.) procurez vous le de toute urgence

Nb : L’odeur du Jacquier après l’orage sur le delta du Mékong est quasiment insupportable pour un appendice nasal non autochtone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beachboy
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 22:44

Raoul a écrit:
Voilà donc du rechauffé Wink


Roger Rodier - Upon Velveatur (1972)




Alors, voilà le beau temps ! Fini le brutal et l’artificiel, les mauvaises sueurs et la rancune des sentiments étalés, les tripes sur la table… non-merci ! Fini ce pesant sirocco que Nietzsche voyait marauder au-dessus du désert chez le lourd et lent Wagner… Fini le génie impoli, place à ce qui n’est que léger car chacun sait que ce qui est bon est léger et que tout ce qui est divin marche d'un pied délicat…
On s’explique alors sans peine à soi même ce qui pousse son propre goût vers cette somme de légèreté représentée par Roger Rodier, une sorte de nostalgie de la nostalgie, ce court regret en arrière et cette tristesse tranquille pas si enfouie là… la tristesse tranquille et sans cause d’un enfant solitaire. Alors restons pensif le front aux vitres, observons le tissu uni de l’existence et la légère mélancolie monter, c’est en ce tissu que le rêveur cherche la vie tranquille et échappe au sirocco. Restons pensifs et écoutons cette musique suspendue, comme celle de Nick Drake comme certaines mélopées brésiliennes formant sensualité sans les corps, regardons sereinement le ciel gris de l'abstraction et comme zébré d'éclairs la lumière assez forte pour faire apparaître le filigrane des choses; les grands problèmes si proches qu'on croirait…






Roger Rodier - Listen To Theses Chords I Play (Celeste)


Ouch !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul
Like a Rolling Stone
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 104
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 22:48

?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 22:50

Raoul a écrit:
?
Beachboy vient de prendre un taquet dans les gencives à l'écoute de la galette chaudement recommandée par tes soins. Il n'est pas coutumier du fait (écouter un bon disque....), alors il est tout chose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul
Like a Rolling Stone
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 104
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 22:52

Gregor Samsa a écrit:
Raoul a écrit:
?
Beachboy vient de prendre un taquet dans les gencives à l'écoute de la galette chaudement recommandée par tes soins. Il n'est pas coutumier du fait (écouter un bon disque....), alors il est tout chose!

c'est, il est vrai, assez beau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beachboy
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 22:53

Gregor Samsa a écrit:
Raoul a écrit:
?
Beachboy vient de prendre un taquet dans les gencives à l'écoute de la galette chaudement recommandée par tes soins. Il n'est pas coutumier du fait (écouter un bon disque....), alors il est tout chose!

Passons sur la pointe d'ironie du fan de Cocoon, mais dans le fond, c'est ça, la claque ce Roger Rodier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 22:54

beachboy a écrit:
Gregor Samsa a écrit:
Raoul a écrit:
?
Beachboy vient de prendre un taquet dans les gencives à l'écoute de la galette chaudement recommandée par tes soins. Il n'est pas coutumier du fait (écouter un bon disque....), alors il est tout chose!

Passons sur la pointe d'ironie du fan de Cocoon, mais dans le fond, c'est ça, la claque ce Roger Rodier
Les attaques mesquines d'un Dohertyien en puissance m'en touche une sans réveiller l'autre, comme qui dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beachboy
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 22:58

Gregor Samsa a écrit:
beachboy a écrit:
Gregor Samsa a écrit:
Raoul a écrit:
?
Beachboy vient de prendre un taquet dans les gencives à l'écoute de la galette chaudement recommandée par tes soins. Il n'est pas coutumier du fait (écouter un bon disque....), alors il est tout chose!

Passons sur la pointe d'ironie du fan de Cocoon, mais dans le fond, c'est ça, la claque ce Roger Rodier
Les attaques mesquines d'un Dohertyien en puissance m'en touche une sans réveiller l'autre, comme qui dirait.



Ca te rappelle quelque chose ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titam
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 22:59

beachboy a écrit:
Gregor Samsa a écrit:
beachboy a écrit:
Gregor Samsa a écrit:
Raoul a écrit:
?
Beachboy vient de prendre un taquet dans les gencives à l'écoute de la galette chaudement recommandée par tes soins. Il n'est pas coutumier du fait (écouter un bon disque....), alors il est tout chose!

Passons sur la pointe d'ironie du fan de Cocoon, mais dans le fond, c'est ça, la claque ce Roger Rodier
Les attaques mesquines d'un Dohertyien en puissance m'en touche une sans réveiller l'autre, comme qui dirait.



Ca te rappelle quelque chose ? Razz
Une kermesse d'école en 1989. VDM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titam.hautetfort.com/
beachboy
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 23:00

Je suis quand même un salopeur de topics de 1ère, désolé, Raoulle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 23:00

beachboy a écrit:
Gregor Samsa a écrit:
beachboy a écrit:
Gregor Samsa a écrit:
Raoul a écrit:
?
Beachboy vient de prendre un taquet dans les gencives à l'écoute de la galette chaudement recommandée par tes soins. Il n'est pas coutumier du fait (écouter un bon disque....), alors il est tout chose!

Passons sur la pointe d'ironie du fan de Cocoon, mais dans le fond, c'est ça, la claque ce Roger Rodier
Les attaques mesquines d'un Dohertyien en puissance m'en touche une sans réveiller l'autre, comme qui dirait.



Ca te rappelle quelque chose ? Razz
Oui, qu'il y a encore quelques minutes, j'avais une appréciable connaissance nommée Beachboy. Comme quoi, le temps passe,et les choses changent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 23:01

Sur ce, nous sommes priés de ne pas saloper le joli topic du sieur raoul!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beachboy
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 23:02

Gregor Samsa a écrit:
beachboy a écrit:
Gregor Samsa a écrit:
beachboy a écrit:
Gregor Samsa a écrit:
Raoul a écrit:
?
Beachboy vient de prendre un taquet dans les gencives à l'écoute de la galette chaudement recommandée par tes soins. Il n'est pas coutumier du fait (écouter un bon disque....), alors il est tout chose!

Passons sur la pointe d'ironie du fan de Cocoon, mais dans le fond, c'est ça, la claque ce Roger Rodier
Les attaques mesquines d'un Dohertyien en puissance m'en touche une sans réveiller l'autre, comme qui dirait.



Ca te rappelle quelque chose ? Razz
Oui, qu'il y a encore quelques minutes, j'avais une appréciable connaissance nommée Beachboy. Comme quoi, le temps passe,et les choses changent.

Bashung, quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 23:05

beachboy a écrit:
Bashung, quand même !
Depuis, j'ai découvert sa discographie, nettement plus passionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul
Like a Rolling Stone
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 104
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Lun 6 Oct - 23:18

Jake Holmes - The Above Ground Sound of Jake Holmes (1967)



« Il y a des jours où j’ai de brefs moments de présence aux choses et aux autres, où la vie m’amuse. Michaux a très bien exprimé cela dans Ecuador : « dix, quinze minutes, voilà ma vie »

Nicolas Bouvier - Routes et déroutes

Ce premier album enregistré en 1967 est de très loin le meilleur de Jake Holmes. Il est d’ailleurs tellement bon cet album qu’il faut bien se demander comment la carrière du bonhomme a bien pu péricliter par la suite dans le folk-rock le plus assoupi qui soit ? Peut-être que tout ce que Jake Holmes avait vraiment à nous dire était-il là (?) dans ce disque en forme de cible « The Above Ground Sound » et que le reste, hypothétique queue de la comète, n’était et ne sera jamais rien ou tout comme : sorte d'épiphénomène à observer ou pas.
Concentrons-nous donc sur le noyau de cette comète et oublions cette chevelure traînante…
Bien joli astéroïde ma foi, avec une chimie assez simple dedans : une voix, trois guitares et rien de plus , restons sobres ( quoique sergio-leoniens) « a songwriter, three guitars and a mirror. » Pas l’ombre d’une quelconque rythmique à l’horizon, si ce n’est cette basse qui charpente le flux sonore. Une voix qui semble parfois se débattre avec elle-même et d’autres fois s’enrouler autour des guitares qui elles passent par toute une gamme de carnations chromatiques. Humeur astringente et désincarnée, abrasivité quasi-velvetienne… folk méandreux flottant vers des rives arpentées par Buckley père et son guitariste Lee Underwood, et uniquement eux. Ballades narcoleptiques à bouquet âcre, acid folk-jazz vraiment acide… hantise de la solitude et soitude des phantasmes… Et ce titre là « Dazed and Confused »
merveille pillée par Jimmy Page et son gros aéronef. Jake Holmes attend toujours ses droits d’auteur, nous avons le droit d’êtres pris de stupeur et confus pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul
Like a Rolling Stone
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 104
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mar 7 Oct - 18:41

Y. Bhekhirst - Hot in the Airport (1986)



« hot in the airport, hot in the airport, hot in the airport
tonight, tonight, tonight
you are looking for a friend
for a friend, for a friend
and you sing, and you sing
El amor, oh, oh
Que contento quedo yo »

Joy Division, plus New Creation, plus Holger Czukay ou Jandek produit par Martin Hannett ou les Shaggs pleines de neuroleptiques backing band sournois d’un ténor bizarre recruté dans le motel du coin. ? Vraisemblablement il y a de ça, mais pas que… Un incontestable fou chantant ? Oui certainement !
Hum hum ! Vous allez me dire, mouais les fous chantants ça va bien cinq guillerettes minutes, les Shaggs tout ça au-delà du folklorique amusant, agacent l’auditeur ! Détrompez-vous mornes pleins ! A la différence de mon voisin fou du dessus (Régis) qui chante et joue d’écrasées mélopées sur un piano désaccordé ( c’est vrai), Y. Bhekhirst lui est un grand innovant accidentel … l’inventeur du post punk latino élastique et gymnopédique c’est vous dire ! Un olibrius ayant offert à l’humanité hébétée ce seul et unique album connu : « Hot in the Airport » en 1986.... chose assez perturbante ( donc Joy Division, Shaggs et Holger Czukay) , chose qui ne se rattache à rien ce si n’est à sa propre incompétence technique, une œuvre de fou par un fou certainement, mais il y plus, il y a un style…

Nb : Cet objet pour le moins aérolithique qu’est « Hot in the Airport » ne serait pas le seul opus du bonhomme qui enregistrerait selon mes informateurs, moult bidules plus ou moins musicaux depuis 1964, et ce sous divers pseudonymes croquignolets… Jose Hugo, Diazz Guzman, Y. Bhekhirst - toute une flopé d'alias cinoques à consonance hispanique, olé ! un genre de serial killer chantant en somme…

L’album est en écoute et en téléchargement par là :
http://blog.wfmu.org/freeform/2006/07/hot_in_the_airp.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyster
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 9031
Localisation : In the pines
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mar 7 Oct - 18:49

Raoul a écrit:
Y. Bhekhirst - Hot in the Airport (1986)



« hot in the airport, hot in the airport, hot in the airport
tonight, tonight, tonight
you are looking for a friend
for a friend, for a friend
and you sing, and you sing
El amor, oh, oh
Que contento quedo yo »

Joy Division, plus New Creation, plus Holger Czukay ou Jandek produit par Martin Hannett ou les Shaggs pleines de neuroleptiques backing band sournois d’un ténor bizarre recruté dans le motel du coin. ? Vraisemblablement il y a de ça, mais pas que… Un incontestable fou chantant ? Oui certainement !
Hum hum ! Vous allez me dire, mouais les fous chantants ça va bien cinq guillerettes minutes, les Shaggs tout ça au-delà du folklorique amusant, agacent l’auditeur ! Détrompez-vous mornes pleins ! A la différence de mon voisin fou du dessus (Régis) qui chante et joue d’écrasées mélopées sur un piano désaccordé ( c’est vrai), Y. Bhekhirst lui est un grand innovant accidentel … l’inventeur du post punk latino élastique et gymnopédique c’est vous dire ! Un olibrius ayant offert à l’humanité hébétée ce seul et unique album connu : « Hot in the Airport » en 1986.... chose assez perturbante ( donc Joy Division, Shaggs et Holger Czukay) , chose qui ne se rattache à rien ce si n’est à sa propre incompétence technique, une œuvre de fou par un fou certainement, mais il y plus, il y a un style…

Nb : Cet objet pour le moins aérolithique qu’est « Hot in the Airport » ne serait pas le seul opus du bonhomme qui enregistrerait selon mes informateurs, moult bidules plus ou moins musicaux depuis 1964, et ce sous divers pseudonymes croquignolets… Jose Hugo, Diazz Guzman, Y. Bhekhirst - toute une flopé d'alias cinoques à consonance hispanique, olé ! un genre de serial killer chantant en somme…

L’album est en écoute et en téléchargement par là :
http://blog.wfmu.org/freeform/2006/07/hot_in_the_airp.html


Merci, Raoul, pour ces éclaircissements qui n'en sont finalement pas.
Des noms de fous chantants, il faut que j'en noircisse un calepin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul
Like a Rolling Stone
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 104
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mer 8 Oct - 20:35

Michael Angelo - The Guinn Album (1977)



Je ne détaillerais pas comment cet aérolite oublié est parvenu à vibrer jusqu’à mes oreilles (qui ne demandaient rien) ou alors vaudrait-il remonter assez haut... peut-être au-delà des nuages aux lisières de la stratosphère... dans ce ciel qui petit à petit perd son bleu pour du plus inquiétant ( la très haute altitude est inquiétante, elle regarde l’homme passer, et l’homme passe… )
Sachez seulement (bande de ragondins assoupis) que ce disque et de facto l’oublié du jour (Michael Angelo), flottent et beaucoup dans une manière de nimbe gazeux enrobé d’ouate. Cet aréopage léger léger naviguant en permanence un peu au-dessus de l’auditeur avec un son par erreur complètement insolite . Un son étouffé et retenu ; discrètement rechapé par le manque de moyen d’une production rachito squelettique que l’on imagine solitaire et importante pour notre nouveau Michel Ange du Missouri. Pour situer la chose et au niveau des esgourdes cela pourrait être du Donovan enregistré dans un caisson de décompression, voir un folk-rock flottant assaisonné de quelques gouttes volées plus que chez Timothy Leary au fond d'un flacon d’éther ou alors même une tentation power-pop en creux comme chez Chris Bell (vous savez celui qui pose devant les montagnes là-haut tout en sachant qu’il est aussi une montagne et le cosmos à lui tout seul….) Voilà bon bref, je ne sais pas si Michael Angelo est une montagne, je ne sais même pas qui il est. S’il existe encore ou s’il réellement existé un jour ? En tous les cas son disque seul et unique enregistré en 1977 en pleine explosion punk est une merveille non essentielle et un truc singulier : une galette vaporeuse et légère d’où ondulent quelques ritournelles limite pop craquantes, un peu comme chez le merveilleux Bobb Trimble, connaissez-vous le merveilleux Bobb Trimble ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beachboy
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mer 8 Oct - 22:57

Raoul a écrit:
Michael Angelo - The Guinn Album (1977)



Je ne détaillerais pas comment cet aérolite oublié est parvenu à vibrer jusqu’à mes oreilles (qui ne demandaient rien) ou alors vaudrait-il remonter assez haut... peut-être au-delà des nuages aux lisières de la stratosphère... dans ce ciel qui petit à petit perd son bleu pour du plus inquiétant ( la très haute altitude est inquiétante, elle regarde l’homme passer, et l’homme passe… )
Sachez seulement (bande de ragondins assoupis) que ce disque et de facto l’oublié du jour (Michael Angelo), flottent et beaucoup dans une manière de nimbe gazeux enrobé d’ouate. Cet aréopage léger léger naviguant en permanence un peu au-dessus de l’auditeur avec un son par erreur complètement insolite . Un son étouffé et retenu ; discrètement rechapé par le manque de moyen d’une production rachito squelettique que l’on imagine solitaire et importante pour notre nouveau Michel Ange du Missouri. Pour situer la chose et au niveau des esgourdes cela pourrait être du Donovan enregistré dans un caisson de décompression, voir un folk-rock flottant assaisonné de quelques gouttes volées plus que chez Timothy Leary au fond d'un flacon d’éther ou alors même une tentation power-pop en creux comme chez Chris Bell (vous savez celui qui pose devant les montagnes là-haut tout en sachant qu’il est aussi une montagne et le cosmos à lui tout seul….) Voilà bon bref, je ne sais pas si Michael Angelo est une montagne, je ne sais même pas qui il est. S’il existe encore ou s’il réellement existé un jour ? En tous les cas son disque seul et unique enregistré en 1977 en pleine explosion punk est une merveille non essentielle et un truc singulier : une galette vaporeuse et légère d’où ondulent quelques ritournelles limite pop craquantes, un peu comme chez le merveilleux Bobb Trimble, connaissez-vous le merveilleux Bobb Trimble ?

Oui, et on peut trouver ça où parce que Bobb Trimble, quand même, c'est exceptionnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mer 8 Oct - 23:10

beachboy a écrit:
Raoul a écrit:
Michael Angelo - The Guinn Album (1977)



Je ne détaillerais pas comment cet aérolite oublié est parvenu à vibrer jusqu’à mes oreilles (qui ne demandaient rien) ou alors vaudrait-il remonter assez haut... peut-être au-delà des nuages aux lisières de la stratosphère... dans ce ciel qui petit à petit perd son bleu pour du plus inquiétant ( la très haute altitude est inquiétante, elle regarde l’homme passer, et l’homme passe… )
Sachez seulement (bande de ragondins assoupis) que ce disque et de facto l’oublié du jour (Michael Angelo), flottent et beaucoup dans une manière de nimbe gazeux enrobé d’ouate. Cet aréopage léger léger naviguant en permanence un peu au-dessus de l’auditeur avec un son par erreur complètement insolite . Un son étouffé et retenu ; discrètement rechapé par le manque de moyen d’une production rachito squelettique que l’on imagine solitaire et importante pour notre nouveau Michel Ange du Missouri. Pour situer la chose et au niveau des esgourdes cela pourrait être du Donovan enregistré dans un caisson de décompression, voir un folk-rock flottant assaisonné de quelques gouttes volées plus que chez Timothy Leary au fond d'un flacon d’éther ou alors même une tentation power-pop en creux comme chez Chris Bell (vous savez celui qui pose devant les montagnes là-haut tout en sachant qu’il est aussi une montagne et le cosmos à lui tout seul….) Voilà bon bref, je ne sais pas si Michael Angelo est une montagne, je ne sais même pas qui il est. S’il existe encore ou s’il réellement existé un jour ? En tous les cas son disque seul et unique enregistré en 1977 en pleine explosion punk est une merveille non essentielle et un truc singulier : une galette vaporeuse et légère d’où ondulent quelques ritournelles limite pop craquantes, un peu comme chez le merveilleux Bobb Trimble, connaissez-vous le merveilleux Bobb Trimble ?

Oui, et on peut trouver ça où parce que Bobb Trimble, quand même, c'est exceptionnel
Beachboy qui demande où trouver un truc. J'aurai tout lu dans ma chienne de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titam
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mer 8 Oct - 23:15

Gregor Samsa a écrit:
beachboy a écrit:
Raoul a écrit:
Michael Angelo - The Guinn Album (1977)



Je ne détaillerais pas comment cet aérolite oublié est parvenu à vibrer jusqu’à mes oreilles (qui ne demandaient rien) ou alors vaudrait-il remonter assez haut... peut-être au-delà des nuages aux lisières de la stratosphère... dans ce ciel qui petit à petit perd son bleu pour du plus inquiétant ( la très haute altitude est inquiétante, elle regarde l’homme passer, et l’homme passe… )
Sachez seulement (bande de ragondins assoupis) que ce disque et de facto l’oublié du jour (Michael Angelo), flottent et beaucoup dans une manière de nimbe gazeux enrobé d’ouate. Cet aréopage léger léger naviguant en permanence un peu au-dessus de l’auditeur avec un son par erreur complètement insolite . Un son étouffé et retenu ; discrètement rechapé par le manque de moyen d’une production rachito squelettique que l’on imagine solitaire et importante pour notre nouveau Michel Ange du Missouri. Pour situer la chose et au niveau des esgourdes cela pourrait être du Donovan enregistré dans un caisson de décompression, voir un folk-rock flottant assaisonné de quelques gouttes volées plus que chez Timothy Leary au fond d'un flacon d’éther ou alors même une tentation power-pop en creux comme chez Chris Bell (vous savez celui qui pose devant les montagnes là-haut tout en sachant qu’il est aussi une montagne et le cosmos à lui tout seul….) Voilà bon bref, je ne sais pas si Michael Angelo est une montagne, je ne sais même pas qui il est. S’il existe encore ou s’il réellement existé un jour ? En tous les cas son disque seul et unique enregistré en 1977 en pleine explosion punk est une merveille non essentielle et un truc singulier : une galette vaporeuse et légère d’où ondulent quelques ritournelles limite pop craquantes, un peu comme chez le merveilleux Bobb Trimble, connaissez-vous le merveilleux Bobb Trimble ?

Oui, et on peut trouver ça où parce que Bobb Trimble, quand même, c'est exceptionnel
Beachboy qui demande où trouver un truc. J'aurai tout lu dans ma chienne de vie.
Beachboy la feignasse oui. Le truc est dispo ici

_________________
http://titam.hautetfort.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titam.hautetfort.com/
beachboy
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Band of outsiders   Mer 8 Oct - 23:25

Titam a écrit:
Gregor Samsa a écrit:
beachboy a écrit:
Raoul a écrit:
Michael Angelo - The Guinn Album (1977)



Je ne détaillerais pas comment cet aérolite oublié est parvenu à vibrer jusqu’à mes oreilles (qui ne demandaient rien) ou alors vaudrait-il remonter assez haut... peut-être au-delà des nuages aux lisières de la stratosphère... dans ce ciel qui petit à petit perd son bleu pour du plus inquiétant ( la très haute altitude est inquiétante, elle regarde l’homme passer, et l’homme passe… )
Sachez seulement (bande de ragondins assoupis) que ce disque et de facto l’oublié du jour (Michael Angelo), flottent et beaucoup dans une manière de nimbe gazeux enrobé d’ouate. Cet aréopage léger léger naviguant en permanence un peu au-dessus de l’auditeur avec un son par erreur complètement insolite . Un son étouffé et retenu ; discrètement rechapé par le manque de moyen d’une production rachito squelettique que l’on imagine solitaire et importante pour notre nouveau Michel Ange du Missouri. Pour situer la chose et au niveau des esgourdes cela pourrait être du Donovan enregistré dans un caisson de décompression, voir un folk-rock flottant assaisonné de quelques gouttes volées plus que chez Timothy Leary au fond d'un flacon d’éther ou alors même une tentation power-pop en creux comme chez Chris Bell (vous savez celui qui pose devant les montagnes là-haut tout en sachant qu’il est aussi une montagne et le cosmos à lui tout seul….) Voilà bon bref, je ne sais pas si Michael Angelo est une montagne, je ne sais même pas qui il est. S’il existe encore ou s’il réellement existé un jour ? En tous les cas son disque seul et unique enregistré en 1977 en pleine explosion punk est une merveille non essentielle et un truc singulier : une galette vaporeuse et légère d’où ondulent quelques ritournelles limite pop craquantes, un peu comme chez le merveilleux Bobb Trimble, connaissez-vous le merveilleux Bobb Trimble ?

Oui, et on peut trouver ça où parce que Bobb Trimble, quand même, c'est exceptionnel
Beachboy qui demande où trouver un truc. J'aurai tout lu dans ma chienne de vie.
Beachboy la feignasse oui. Le truc est dispo ici

Merci, ma belle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Band of outsiders   

Revenir en haut Aller en bas
 
Band of outsiders
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Band of outsiders
» Forgas Band Phenomena
» The worst band ever
» Marine band SBS 365/28 en Ré - métronome 90
» Marine Band de Luxe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shelter From The Storm :: Généralités :: AUTRES VOIX, AUTRES VOIES-
Sauter vers: