Shelter From The Storm


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Beat Links : un peu de poésie dans ce monde de brutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oyster
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 9031
Localisation : In the pines
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Beat Links : un peu de poésie dans ce monde de brutes   Sam 12 Jan - 10:56

Vous connaissez n’est-ce pas tout ça par cœur, mais voici quand même quelques liens intéressants autour de la Beat Generation, histoire de ne pas oublier ceux par qui Dylan est arrivé :


- D’abord, un rappel historique, où l’on retrouve les noms de Jack et de Bob aux fondements de la Modernité Américaine (rien que ça) : http://www.ditl.info/arttest/art9041.php .

- Kerouac : à côté de la Route, il ne faut pas rater Les Souterrains, Les Clochards Célèstes, Big Sur et ses poèmes, Mexico City Blues, haïkus… http://pages.infinit.net/haiku/agostini.htm

- Si Kerouac aura sans doute été le plus populaire et le plus influent, on le retrouve enfin en librairie aux côtés de rééditions récentes de Burroughs, qui réablissent l’équilibre. Je ne m’étends donc pas sur le premier, mais, à propos du second (http://aubry.free.fr/burrou1.htm), invite à découvrir si ce n’est déjà fait le film Le Festin Nu de Cronenberg, qui est entre nous un petit chef d’œuvre et une grande réussite, cf bande annonce http://www.youtube.com/watch?v=Mh-Q07iVQws

- Allen Ginsberg, l’ami des dylaniens : Howl, Kaddish, ses Journaux Indiens, ici quelques vers et la Beat Generation vue par Elisabeth Guigou ! http://www.republique-des-lettres.fr/allen-ginsberg.php

- La puissance phénoménale de ces trois-là risquerait de faire sombrer les autres dans l’anonymat, comme Gregory Corso (http://gregorycorso.free.fr/main.html) et Peter Orlovsky. De celui-ci, lien vers une vibrante lettre à Ginsberg, http://www.fgriot.net/infos/liens_orlovsky.php.

- Il existe sur le Web une heureuse somme de documents et photographies. Il faudrait également s’employer à répertorier les sources littéraires du mouvement Beat, comme Céline et les Surréalistes, l’inévitable et monumental Faulkner, je choisis pour ma part James Joyce, qui me tient encore en son pouvoir : http://membres.multimania.fr/geryon/ulysse.html.
On remarquera comment Finnegans Wake annonce les tempêtes.

- En matière de poésie, voir aussi : Maïakovsky.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Beat Links : un peu de poésie dans ce monde de brutes   Sam 12 Jan - 15:25

Riche idée, mister Huître !


Dernière édition par le Sam 12 Jan - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Beat Links : un peu de poésie dans ce monde de brutes   Sam 12 Jan - 15:32






Grodek (dernier poème)

Vers le soir, les forêts d'automne retentissent
des armes de la mort, les plaines dorées,
les lacs bleus et par-dessus le soleil
encore plus sombre roule ; la nuit enserre
des guerriers mourants, la lamentation sauvage
de leurs bouches en éclat.
Mais en silence s'amoncelle au fond du pâturage
nuée rouge, là vit un dieu coléreux,
le sang est vidé, froid de lune
Toutes les routes débouchent dans la pourriture noire
Sous les rameaux d'or de la nuit et des étoiles,
Vacille l'ombre de la soeur au travers du bois muet
Pour saluer les esprits des héros, les têtes en sang
Et doucement sonnent dans les roseaux les flûtes
obscures de l'automne
Ô deuil plus fier autel d'airain
La flamme chaude de l'esprit nourrit aujourd'hui
une douleur violente,
Les descendants qui ne verront pas le jour.



Georg Trakl est né à Salzbourg le 3 février 1887, il est mort en le 3 novembre 1914 à 27 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyster
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 9031
Localisation : In the pines
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Beat Links : un peu de poésie dans ce monde de brutes   Sam 19 Jan - 5:54

En un toast
à vous toutes
qui m’avez plu et me plaisez,
icônes bien gardées au creux de l’âme,
comme une coupe je soulève mon crâne
plein à ras bord de poésie.


De plus en plus je me demande
s’il ne ferait pas mieux
que je me mette d’une balle un point final.
Aujourd’hui
à tout hasard
je donne un concert d’adieu.


Mémoire !
Rassemble dans ma salle cérébrale
les files infinies des femmes chères.
Verse le rire d’œil en œil.
Pare la nuit en noces ancestrales.


Verse la joie de chair en chair.
Je vais jouer de la flûte aujourd’hui
sur ma propre colonne vertébrale.





Vladimir Maïakovski, La flûte de vertèbres (Prologue), 1915.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Beat Links : un peu de poésie dans ce monde de brutes   Sam 19 Jan - 15:17




Toast funèbre.

O de notre bonheur, toi, le fatal emblème!
Salut de la démence et libation blême,
Ne crois pas qu'au magique espoir du corridor
J'offre ma coupe vide où souffre un monstre d'or!
Ton apparition ne va pas me suffire:
Car je t'ai mis, moi-même, en un lieu de porphyre.
Le rite est pour les mains d'éteindre le flambeau
Contre le fer épais des portes du tombeau:
Et l'on ignore mal, élu pour notre fête
Très-simple de chanter l'absence du poëte,
Que ce beau monument l'enferme tout entier:
Si ce n'est que la gloire ardente du métier,
Jusqu'à l'heure commune et vile de la cendre,
Par le carreau qu'allume un soir fier d'y descendre,
Retourne vers les feux du pur soleil mortel!

Magnifique, total et solitaire, tel
Tremble de s'exhaler le faux orgueil des hommes.
Cette foule hagarde! Elle annonce: Nous sommes
La triste opacité de nos spectres futurs.
Mais le blason des deuils épars sur de vains murs
J'ai méprisé l'horreur lucide d'une larme,
Quand, sourd même à mon vers sacré qui ne l'alarme
Quelqu'un de ces passants, fier, aveugle et muet,
Hôte de son linceul vague, se transmuait
En le vierge héros de l'attente posthume.
Vaste gouffre apporté dans l'amas de la brume
Par l'irascible vent des mots qu'il n'a pas dits,
Le Néant à cet Homme aboli de jadis:
« Souvenirs d'horizons, qu'est-ce, ô toi, que la Terre? »
Hurle ce songe; et, voix dont la clarté s'altère,
L'espace a pour jouet le cri: « Je ne sais pas! »

Le Maître, par un oeil profond, a, sur ses pas,
Apaisé de l'éden l'inquiète merveille
Dont le frisson final, dans sa voix seule, éveille
Pour la Rose et le Lys le mystère d'un nom.
Est-il de ce destin rien qui demeure, non?
O vous tous, oubliez une croyance sombre.
Le splendide génie éternel n'a pas d'ombre.
Moi, de votre désir soucieux, je veux voir,
À qui s'évanouit, hier, dans le devoir
Idéal que nous font les jardins de cet astre,
Survivre pour l'honneur du tranquille désastre
Une agitation solennelle par l'air
De paroles, pourpre ivre et grand calice clair,
Que, pluie et diamant, le regard diaphane
Reste là sur ces fleurs dont nulle ne se fane
Isole parmi l'heure et le rayon du jour!
C'est de nos vrais bosquets déjà tout le séjour,
Où le poëte pur a pour geste humble et large
De l'interdire au rêve, ennemi de sa charge:
Afin que le matin de son repos altier,
Quand la mort ancienne et comme pour Gautier
De n'ouvrir pas les yeux sacrés et de se taire,
Surgisse, de l'allée ornement tributaire,
Le sépulcre solide où gît tout ce qui nuit,
Et l'avare silence et la massive nuit.




Stéphane Mallarmé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beat Links : un peu de poésie dans ce monde de brutes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beat Links : un peu de poésie dans ce monde de brutes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Beat Links : un peu de poésie dans ce monde de brutes
» Bières dans le monde
» Différentes FlashMob dans le monde.
» UN PETIT PEU DE SOUL DANS CE MONDE FUNK
» Ce grand art qu'est la musique dans notre monde d'aujoud'hui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shelter From The Storm :: Généralités :: LIENS-
Sauter vers: