Shelter From The Storm


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Au cabaret vert (délire)

Aller en bas 
AuteurMessage
jude
This Land Is Your Land
jude

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 02/08/2007

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeJeu 16 Aoû - 1:46

Sieur Aufray va bientôt passer par chez moi, le soir du 2 septembre, à Charleville-Mézières , au Festival du Cabaret Vert, genre d'attroupement rock vaguement écolo qui se tient dans un square d'ordinaire malfamé.

Loin d'être une fan acharnée, je compte toutefois assister à sa prestation (je me boucherai les oreilles quand il sera question du final "Knock knock ouvre-toi porte d'or") après quoi je me faufilerai dans les coulisses où Dylan attendra son vieil ami de toujours et -réciprocité oblige- le serrera chaleureusement dans ses bras. C'est à ce moment précis que j'interviens : je leur propose de leur servir de guide et de les mener sur les traces de l'homme aux semelles de vent, ce qu'ils acceptent, en bons rimbaldiens qu'ils sont. Un petit tour au Musée Rimbaud où Dylan décide finalement de monter son expo, puis on va verser quelques larmes sur la tombe du poète avant d'aller visiter l'endroit où il a écrit "Une saison en enfer", puisque Bob aura insisté pour voir ça. Pour finir, un petit détour par le labyrinthe Rimbaud qu'un agriculteur local a taillé dans son champs de maïs. Là, je sème Aufray et je file avec Bob qui aura le plaisir de chanter pour moi avant de s'envoler pour Duluth où Costello l'attendra pour de nouvelles aventures...

(Si vous avez de meilleures idées pour me débarrasser d'Aufray plus tôt, ça m'intéresse.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ame
Only A Hobo
Ame

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 17/08/2007

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeVen 17 Aoû - 0:22

Idea Aufray pourrait se faire courser par un sanglier quand vous arriverez au lavoir de Roche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jude
This Land Is Your Land
jude

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 02/08/2007

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeVen 17 Aoû - 1:05

Dois-je déduire de cette allusion précise que j'ai affaire à un(e) connaisseur/euse de Rimbaud ?
Bienvenue en tout cas Wink !


Bonne idée pour le sanglier, même si ça fait légèrement cliché. J'avoue de plus éprouver quelques scrupules à malmener -fictivement certes- un homme aussi sympathique que lui. Mais tu me diras, si je l'égare dans le labyrinthe, il sera à la mercie du fantôme de la mère Rimb' qui hante les lieux, ce qui n'est pas mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
One More Cup Of Coffee
Michel

Nombre de messages : 173
Localisation : paris
Date d'inscription : 29/08/2006

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeVen 17 Aoû - 17:50

Tu peux pas perdre le Hugues dans le labyrinthe rimbauldien et lui reprocher de chercher la clef de la Porte d'Or...
Mais le Bob il va adorer la maison natale de Rimbaud avec ses musiques ses projections de Londres, Paris, Abyssinie......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
One More Cup Of Coffee
Michel

Nombre de messages : 173
Localisation : paris
Date d'inscription : 29/08/2006

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeVen 17 Aoû - 17:52

Et puis il fera Santiano, pure invitation au voyage sur mer à la Rimbaud, grand marin devant l'éternel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jude
This Land Is Your Land
jude

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 02/08/2007

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeVen 17 Aoû - 19:37

Michel a écrit:
Tu peux pas perdre le Hugues dans le labyrinthe rimbauldien et lui reprocher de chercher la clef de la Porte d'Or...
Mais le Bob il va adorer la maison natale de Rimbaud avec ses musiques ses projections de Londres, Paris, Abyssinie......

Oui, la Maison des Ailleurs (Desire) ne peut que plaire à Bob (tu l'as déjà visité ?!) Des artistes ont la possibilité d'y séjourner, voilà un hotel tout trouvé pour lui. En plus de s'être balladé sur la bicyclette de Tolstoï, il pourra se vanter d'avoir quasiment dormi dans le lit de Rimbaud !

Je me vois bien y passer une petite soirée de discution poétique autour d'un verre d'absinthe avec Bobby -dérèglement de tous les sens assuré !
Et je consens à y inviter Aufray et un super écrivain américain qui habite dans le coin et quelques priviligiés. Si ça vous intéresse, inscrivez-vous ici, j'étudierai en temps voulu votre candidature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
One More Cup Of Coffee
Michel

Nombre de messages : 173
Localisation : paris
Date d'inscription : 29/08/2006

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeDim 19 Aoû - 14:04

Je suis allé à Charleville pour me faire un petit parcours Rimbaud en avril de cette année. donc visite maison, musée etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jude
This Land Is Your Land
jude

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 02/08/2007

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeDim 19 Aoû - 23:00

Eh bien, j'espère que ça t'a plu.

Avril était ensoleillé cette année, pas exactement le temps idéal pour ressentir Charleville à la manière de Rimbaud.

Parmi les plus belles lignes écrites à ce sujet, il y a cet article qui j'en suis sure vous plaira, "Rimbaud, de Charleville à Zanzibar" (http://www.ac-reims.fr/ia08/Rimbaud/index.php?adr=zanzibar.php), de mon ancien professeur de latin qui m'a fait découvrir Dylan [si par miracle vous me lisez un jour, soyez assuré de mon éternelle reconnaissance, et j'espère que vous faites toujours valser des feuilles mortes en récitant Verlaine en classe...].


Le dernier paragraphe en est sublime :

" A marcher dans les rues de Charleville, à respirer l’aube ardennaise, à regarder la Meuse couler, lancinante, au pied du vieux Moulin, le voyageur intérieur ressent Rimbaud, sans doute plus que nulle part ailleurs, dans ce carrefour spirituel qu’est Charleville. Charleville où Allen Ginsberg a marché dans la neige, où toutes les chansons-poèmes de Bob Dylan résonnent à l’infini et où une musique vibre encore, en épousant les pas de « l’homme aux semelles de vent ». Flaubert aurait pu écrire : « Voir Charleville et mourir ». Il est vrai que Charleville est une ville à mourir d’ennui. Presque."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
One More Cup Of Coffee
Michel

Nombre de messages : 173
Localisation : paris
Date d'inscription : 29/08/2006

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeMar 21 Aoû - 16:18

Et Arthur DETESTAIT Charleville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jude
This Land Is Your Land
jude

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 02/08/2007

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeLun 3 Sep - 1:21

The festival is over !

J'y ai un peu traîné ce week-end et je dois dire que c'était vraiment une excellente édition.

Pour en revenir au concert d'Aufray - qui accessoirement m'a couté la modique somme de 2 $ -, je dois dire que je suis impressionnée. 78 ans, une forme olympique et une blancheur capillaire littéralement aveuglante - et comme j'étais au premier rang, je peux affirmer que contrairement à ce que j'avais soupçonné, il n'a pas fait de lifting - apparemment.

Très sympa avec son public : quelques piques réjouissantes à l'encontre de Johnny Halliday ; des remerciements aux jeunes qui ne l'ont pas oublié ("la jeunesse, c'est votre plus grande richesse, profitez-en", et tous les plus de 50 ans d'approuver avec nostalgie) ; vu que c'est une manifestation écolo, il a sorti un truc du genre " ne jetez plus les filtres de vos clopes par terre parce que, nom d'un chien, ça met longtemps à se dégrader ces saloperies ; une allusion élogieuse à la star ac' qui a suscité quelques huées dans l'assistance, ce à quoi il a répondu quelque chose du style "soit on est démocrate et on respecte la majorité, soit on est fasciste" - j'en ai donc déduit que j'étais fasciste staracadémiquement parlant.

Sinon rien du nouvel album qui s'annonce, que ses grands classiques [Céline, le petit âne gris -très émouvant-, une histoire de cheval blanc et, forcément, Santiano], et une reprise absolument bluffante du You never can tell de Chuck Berry (chapeau aux musiciens).

Mes passages préférés : il s'est mis à un moment à réciter assez magistralement les premiers vers du bateau ivre de Rimbaud avant de jouer à la flûte l'air cristallin de Santiano ; trois reprises de Dylan : Girl from the north country, With God on our side et The times they are a-changing ont ainsi retenti dans ma petite ville pour mon plus grand bonheur même si, rien à faire, j'ai horreur des traductions françaises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
odradek

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeLun 3 Sep - 11:17

Judicaelle a écrit:
Sieur Aufray va bientôt passer par chez moi, le soir du 2 septembre, à Charleville-Mézières , au Festival du Cabaret Vert, genre d'attroupement rock vaguement écolo qui se tient dans un square d'ordinaire malfamé.

Loin d'être une fan acharnée, je compte toutefois assister à sa prestation (je me boucherai les oreilles quand il sera question du final "Knock knock ouvre-toi porte d'or") après quoi je me faufilerai dans les coulisses où Dylan attendra son vieil ami de toujours et -réciprocité oblige- le serrera chaleureusement dans ses bras. C'est à ce moment précis que j'interviens : je leur propose de leur servir de guide et de les mener sur les traces de l'homme aux semelles de vent, ce qu'ils acceptent, en bons rimbaldiens qu'ils sont. Un petit tour au Musée Rimbaud où Dylan décide finalement de monter son expo, puis on va verser quelques larmes sur la tombe du poète avant d'aller visiter l'endroit où il a écrit "Une saison en enfer", puisque Bob aura insisté pour voir ça. Pour finir, un petit détour par le labyrinthe Rimbaud qu'un agriculteur local a taillé dans son champs de maïs. Là, je sème Aufray et je file avec Bob qui aura le plaisir de chanter pour moi avant de s'envoler pour Duluth où Costello l'attendra pour de nouvelles aventures...

(Si vous avez de meilleures idées pour me débarrasser d'Aufray plus tôt, ça m'intéresse.)


Il existe toujours cet endroit ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jude
This Land Is Your Land
jude

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 02/08/2007

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeLun 3 Sep - 15:45

Plus ou moins, j'y suis allée il a deux/trois semaines justement. Le village de Roche résiste à l'ennui et à la grisaille locale, et il y a toujours le célèbre lavoir :

Au cabaret vert (délire) Lavoir%20Roche


Mais il ne reste rien du grenier en lui-même, juste un mur en ruine de la maison de la mère Rimb'. A la place il y a un étrange monument sinistre qui m'a toujours glacé le sang. Quelques photos tout en bas de cette page : http://www.mag4.net/Rimbaud/Roche.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
odradek

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeLun 3 Sep - 15:56

Judicaelle a écrit:
Plus ou moins, j'y suis allée il a deux/trois semaines justement. Le village de Roche résiste à l'ennui et à la grisaille locale, et il y a toujours le célèbre lavoir :

Au cabaret vert (délire) Lavoir%20Roche


Mais il ne reste rien du grenier en lui-même, juste un mur en ruine de la maison de la mère Rimb'. A la place il y a un étrange monument sinistre qui m'a toujours glacé le sang. Quelques photos tout en bas de cette page : http://www.mag4.net/Rimbaud/Roche.html


C'est bien ce qu'il me semblait ! Faudra que j'aille faire un tour par là-bas un de ces quatre.


Dernière édition par le Lun 3 Sep - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jude
This Land Is Your Land
jude

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 02/08/2007

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeLun 3 Sep - 17:37

Eh bien, si un jour tu as besoin d'un guide ou de conseils, n'hésite pas à me faire signe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
odradek

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitimeLun 3 Sep - 18:30

No problem !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Au cabaret vert (délire) Empty
MessageSujet: Re: Au cabaret vert (délire)   Au cabaret vert (délire) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Au cabaret vert (délire)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Cabaret Contemporain
» [Livre] Michael, Jackson et moi. à lire absolument !!
» Le Cabaret Modern...
» le grand cabaret
» Lire des vidéos HD avec VLC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shelter From The Storm :: Généralités :: AUTRES VOIX, AUTRES VOIES-
Sauter vers: