Shelter From The Storm


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un disque, une (petite) histoire.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sardequin
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4352
Age : 59
Localisation : Venelles (Bouches du Rhône)
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Un disque, une (petite) histoire.   Dim 12 Aoû - 21:26

Un disque, une œuvre, une petite histoire.

Je vous propose un fil de discussion autour d'un album, d'une œuvre musicale qui vous a marqué. Bien sur, il peut y en avoir plusieurs, dans des genres différents, à des époques différentes.

Bref, pourquoi ce disque (ces disques) est (sont) important(s).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joseph-isola.info/
Sardequin
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4352
Age : 59
Localisation : Venelles (Bouches du Rhône)
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: Un disque, une (petite) histoire.   Dim 12 Aoû - 22:12

Je vais commencer par un disque de musique classique.

Le Requiem de Mozart.

Pour plein de raisons. Ça a commencé à cause d'un film ! Amadeus de Milos Forman. Pas vraiment le film, même si j'ai bien aimé ce film. Je l'ai vu à sa sortie, j'habitais encore à Toulouse. À cette époque, la musique classique n'était pas vraiment ma tasse de thé. Même si j'avais un très bon ami qui lui en était très amateur, et connaisseur. Vous savez, le genre à avoir dix versions différentes, par des chefs d'orchestre et des orchestres différents. Et capable bien sur de reconnaitre à l'oreille, le compositeur, l'œuvre, le chef, l'orchestre, la date d'enregistrement et tout le toutim. Bref, à cette époque, j'étais totalement hermétique à la musique classique. Et ce film a tout changé ! Il est sorti en quelle année déjà ? 1893 ou 1984 ?

Ce soir, je me décide à aller au cinéma. Et comme, la majorité des films ce jour n'étaient pas folichons, je me décide pour le moins pire, Amadeus. Et ce fut le choc. La musique…. Passons sur le film, le scénario… C'est un bon film (j'ai revu le dvd il y a quelques temps avec plaisir), mais l'histoire est plus celle de la légende que la véritable histoire de Mozart. Surtout la confrontation entre Mozart, chien fou et Salieri, compositeur "officiel" de la cour impériale, compositeur quelconque, bien loin du génie de Mozart. Mais la musique, et ce requiem. Une beauté intemporelle, une beauté sans fond, une émotion insondable. Tristesse, puissance, émotion, force, profondeur. Une œuvre magnifique.

Bref, le lendemain, je décide donc de faire un tour à la Fnac de Toulouse. Rayon disques classiques, vinyles. Hé oui, il y avait encore des vinyles, d'ailleurs, le CD n'occupait à cette époque qu'un petit espace. Donc, je me déplace au rayon vinyles classiques et là, c'est le choc. Rayon Mozart, je cherche le requiem, et je découvre au moins 10 versions différentes, dix chef et orchestres différents. C'est quoi ce binz ? Je ne savais même pas ça moi ! Inculte, je vous dis !! Bref, comment choisir ? J'ai mis facilement 2 heures pour choisir ! En fait, j'ai fait l'aller et retour entre le rayon requiem de Mozart et le rayon livre (et le guide Diapason des disques classiques). Bien sur, il y avait des noms, les "bons" chefs et les "bonnes" interprétations dans le guide. Mais bien sur, en rayon, pas un seul des disques cités dans le guide… Donc, pour choisir au bout de quasiment deux heures, j'ai fait am stam gram pic et pic et colegram Very Happy Et j'ai acheté cette version :



Et bien sur, il y a eu ensuite d’autres versions, d’autres visions de Chef ! Harnouncourt (deux fois, deux versions), plus sobre, mais tout aussi émouvant, Dorati, plus classique voir grandiloquent, et Hogwood, plus sec.





Et même en CD



Et puis, il y a ce concert, à la Cathédrale d’Aix en Provence, le 24 mai 1989, un premier baisé échangé (je vous raconte presque tout). Vivaldi et Mozart avec ce requiem éternel. Et depuis, je partage ma vie avec celle qui est devenue ma femme ! Merci Mozart ! Une messe des morts, sublime, comme un hymne à la vie !


Ah, et puis, c’est vrai, même si je ne suis pas encore capable de reconnaitre tel ou tel chef, quand j’écoute l’une ou l’autre version, les différences d’interprétation sautent aux oreilles. Même la musique classique n’est pas figée, elle vit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joseph-isola.info/
Tebaldeo
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 574
Age : 21
Date d'inscription : 04/12/2013

MessageSujet: Re: Un disque, une (petite) histoire.   Jeu 2 Jan - 23:28

Tu ne continues pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sardequin
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4352
Age : 59
Localisation : Venelles (Bouches du Rhône)
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: Un disque, une (petite) histoire.   Lun 13 Jan - 0:20

Ben, à d’autres de continuer. Chacun doit bien avoir une histoire avec une musique, une œuvre, et un disque ! Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joseph-isola.info/
JeffreyLeePierre
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 2743
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Un disque, une (petite) histoire.   Lun 13 Jan - 23:43

Tu aurais pu continuer : quoi tu avais mis en bande son pour la conception de votre premier enfant...
(Genre Barry White ou genre Reich Orgasm ? Mr. Green )


EDIT -- à mon corps défendant, ce post contient une perche énôôôôôtme. Saurez-vous la saisir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sardequin
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4352
Age : 59
Localisation : Venelles (Bouches du Rhône)
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: Un disque, une (petite) histoire.   Mar 14 Jan - 0:22

Une belle perche en effet !  Rolling Eyes Très délicate attention de ta part ! 

Ni Barry White et ni Reich Orgasm (dont j’ai un vinyle, mais ça c’était bien après) ! Wink 

Non, en fait il y avait un album (une compilation CD) de Nick Drake et une chanson de Dylan - Blind Willie McTell ! Il y avait bien un fond sonore  clown 

Si tu compte bien à partir de la date qui est dans mon post, ça va faire 25 ans cette année ! Hein, quand même !  Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joseph-isola.info/
JeffreyLeePierre
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 2743
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Un disque, une (petite) histoire.   Mar 14 Jan - 9:59

Perdu : la perche, c'était "bande" son  Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sardequin
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4352
Age : 59
Localisation : Venelles (Bouches du Rhône)
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: Un disque, une (petite) histoire.   Mar 14 Jan - 10:04

Ah non, gagné. J’ai remplacé bande son par fond sonore ! Plus subtil Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joseph-isola.info/
JeffreyLeePierre
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 2743
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Un disque, une (petite) histoire.   Mer 15 Jan - 9:03

Plus féminin surtout.
Autant pour moi (et c'était trop subtil pour moi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Desmos
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 1494
Age : 24
Localisation : Le pays des vaches, Normandie
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: Un disque, une (petite) histoire.   Mer 15 Jan - 19:11

JeffreyLeePierre a écrit:
Plus féminin surtout.
Autant Au temps pour moi (et c'était trop subtil pour moi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JeffreyLeePierre
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 2743
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Un disque, une (petite) histoire.   Mer 15 Jan - 22:03

Desmos a écrit:
JeffreyLeePierre a écrit:
Plus féminin surtout.
Autant Au temps pour moi (et c'était trop subtil pour moi).
 Shocked 

Du coup, j'ai regardé de plus près sur le ternet (par exemple : http://www.langue-fr.net/spip.php?article14 mais je n'ai aucune idée de la valeur de ce site).

Alors :
- l'Italien te donne raison (Al tempo)
- l'Anglais te donne tort (So much for)

Donc je m'en vais rester solidaire de Claude Duneton (qui c'est ?). Même si l'Académie te donne raison (mais ça, on sait qui c'est, ce ramassis de vieillard(e)s avides de reconnaissance  Mr. Green ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un disque, une (petite) histoire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un disque, une (petite) histoire.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shelter From The Storm :: Généralités :: AUTRES VOIX, AUTRES VOIES-
Sauter vers: