Shelter From The Storm


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kerozen
Only A Hobo
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 45
Localisation : Paris (face nord)
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Mar 22 Fév - 15:21

Baptiste a écrit:

Il l'assume dans le sens où il l'a écrit, enregistré, publié.
Et il en joue très régulièrement des extraits sur scène.

Mouif... il a longtemps dit qu'il n'aurait pas du le publier, et qu'il ne comprenait pas du tout l'engouement critique et public pour un truc qui au final etait très personnel...
Mais on dérape à nouveau dans le HS.....

T'as relu ton chorus?
J'aimerai bien savoir ce qu'il disent de Thiefaine et Murat qui sont a mon avis 2 véritables fils de Dylan pur jus question influence... (et particulierement Thiefaine, avec ses constantes références à la mythologie et à la religion, dans son retour aux fondamentaux du blues et du rock les années venant, ses passages a vide ses impasses artistique etc...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kerozen
Only A Hobo
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 45
Localisation : Paris (face nord)
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Mar 22 Fév - 15:24

lalou a écrit:
La 1ère fois que j'ai touché un disque quand même c'en était un de notre troubadour national (pour le mettre à la bouche...). Alors respect!

Tout pareil!!!!

lalou a écrit:

(mode connerie on) Si Murat avait la tête de Raphaël ça ferait quasi une copie conforme...

Heu... j'te suis pas trop là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baptiste
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 2499
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Mar 22 Fév - 15:44

kerozen a écrit:
Baptiste a écrit:

Il l'assume dans le sens où il l'a écrit, enregistré, publié.
Et il en joue très régulièrement des extraits sur scène.

Mouif... il a longtemps dit qu'il n'aurait pas du le publier, et qu'il ne comprenait pas du tout l'engouement critique et public pour un truc qui au final etait très personnel...
Mais on dérape à nouveau dans le HS.....
Un peu, mais pas trop.
Je voulais juste dire que Dylan avait à l'occasion une approche très personnelle et autobiographique dans ses textes et que Bashung n'aurait pas assumé ce genre de chose.
Après, il a plus ou moins renié "Blood" en interview mais comme il porte souvent un regard assez critique sur ses oeuvres passées ça me paraît pas très significatif.
Si il n'assumait pas ces chansons, il ne jouerait pas "Tangled Up In Blue", "Shelter From The Storm" ou "Simple Twist Of Fate" un peu partout dans le monde en 2010.
Donc il l'a publié, il se s'est jamais opposé à sa réédition - contrairement à "Dylan", par exemple - et il le joue encore sur scène.
Et puis, il fera encore plus directement personnel sur le disque d'après avec Sara...
Tu imagines Bashung chanté un truc comme Sara sur scène ?
Pas moi, en tous cas.
C'est juste ce que je voulais dire.
Pour moi, Dylan a été une impulsion pour Bashung mais on ne retrouve pas vraiment de traces directes de cette influence dans l'oeuvre du Bash, en-dehors des deux disques qui tapent dans l'esthétique ricaine.
Mais bon, on est alors dans l'americana au sens large.

D'ailleurs, ça me semble être une règle pas loin d'être générale - mais c'est un ressenti personnel : Dylan a été pour certains un déclic, le départ d'une vocation...
Mais son héritage ne s'entend pas tellement.
J'entends Dylan chez Springsteen, par exemple.
J'entends Dylan chez Rodriguez - il y a quelques pistes de "Cold Fact" qui sont du Dylan pur jus.
Pour faire dans le récent, j'entends Dylan chez The Tallest Man On Earth - trop d'ailleurs !
Et la liste est longue...
Mais je n'entends pas Dylan chez Bashung, ni chez Souchon, ni chez...

Pour résumer mon avis : on entend l'influence de Dylan en France dans les interviews des artistes, pas beaucoup dans leurs chansons.

Après, Higelin, Thiéfaine, je connais très mal, j'écoute trop peu de trucs en français.

Le Chorus, je le lis cet après-midi dès que j'ai fini mon taf'.
Promis.
De loin, j'ai l'impression qu'il y a deux-trois anecdotes sympathiques.

_________________
Sing along Bob
Sing, sing along Zimmerman
J'suis cow-boy à Paname
Mais c'est la faute à Dylan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sardequin
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 58
Localisation : Venelles (Bouches du Rhône)
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Mar 22 Fév - 16:00

Chez Higelin, Thiefaine, il y a un univers et une intégrité artistique évidente. Mais, pour avoir beaucoup écouté Higelin (et encore maintenant), j'avoue ne pas avoir entendu l'influence de Dylan chez lui ! Après, en dehors de quelques rares artistes français (dont Jacques Higelin), je n'en écoute pas suffisamment pour y entendre du Dylan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joseph-isola.info/
kerozen
Only A Hobo
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 45
Localisation : Paris (face nord)
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Mar 22 Fév - 17:14

Baptiste a écrit:


Pour résumer mon avis : on entend l'influence de Dylan en France dans les interviews des artistes, pas beaucoup dans leurs chansons.

On est PRESQUE d'accord (sauf que j'entend tout de même un peu de Dylan chez Thiefaine, Murat et d'une certaine façon chez Cabrel) mais bon... on est ok dans l'ensemble...Smile

Pour Sara aussi dans le sens ou là on est limite dans le journal intime (mais chez Bashung "Bijou, bijou" par exemple me semble ne pas prendre beaucoup de recul non plus mais bref,ok, ok, j'arrete débat clos...).
Tiens à propos de Sara (et de tout le reste de Desire d'ailleur) as tu lu la critique qu'en avait fait Lester Bang à l'époque? Connaissant l'intégrité du garçon, cette critique m'a toujours un peu dérangé (en gros il descend l'album en accusant Dylan de truquer ses sentiments et particulièrement de se foutre de la gueule du monde avec Sara ou il n'entrevoit pas une once de sincérité...). Le problème est que "Desire" et particulièrement Sara font parti de mes incontournables notamment pour la spontanéité et le truc bien franc du collier que je croyais y trouver.... Mais bon on est encore une fois HS... argh....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baptiste
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 2499
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Mar 22 Fév - 18:52

J’ai donc fait une petite sélection de témoignages…
Mention, quand même, à Graeme Allwright qui semble n’avoir rien pigé au Zim (son passage à l’électricité, son manque de communication avec le public lors de ses concerts, sa réinvention permanente des morceaux…bah tout il n’ aime pas) et qui est donc et joyeusement absent de ma sélection.

Pour commencer, Souchon évoque sa découverte du Zim…
Et il met l’accent sur quelque chose que l’on n’a pas encore évoqué : les fringues, l’attitude, la coolitude…

Alain Souchon : « Ma clé d’entrée, à moi, c’est l’album Freewheelin…et sa pochette.
Vous savez, celui où il marche dans la rue, les épaules rentrés, avec une petite nan à son cou…Ils n’étaient pas habillé comme les autres chanteurs de cette époque. Lui, c’était un mélange de cow-boy, de révolté, de traînard, de SDF. Dans cette France gaulienne, ou pompidolienne, où on vivait, c’était une image de la liberté, quoi…Ca m’a foutu un choc de beauté. Je me suis dit : bon, dans la vie, c’est pas la peine de faire banquier ou d’avoir une BMW à tout prix ; ce que je veux, c’est être là, avec lui, c’est être lui… »


Dans le même ordre d’idée – la découverte – le témoignage de Jean-Louis Murat, pas spécialement fondamental mais moi aussi j’aime bien les Pépito…

Jean-Louis Murat : « J’ai 13 ans et c’est l’automne, je crois. En rentrant du lycée, j’ai piqué à ma mère son poste de radio Teppaz pour écouter « Salut les copains » : je m’apprête à faire mes devoirs, en mangeant des Pépito…Je revois très bien la couleur du tissu qui recouvre la façade du poste…J’ai gardé en mémoire toutes les sensations physiques qui m’ont traversé à ce moment particulier, de trois à quatre minutes, où j’ai entendu pour la première fois Like A Rolling Stone. Je possédais seulement trois mots d’anglais mais c’est comme si j’avais reconnu cette chanson. »

La suite du témoignage de Murat est plus intéressant…
Attention, le passage qui suit pue l’amour…
Il a apporté la vie musicale sur Terre…

J-LM : « Ce qui fait toute la différence, chez Dylan, c’est cette fameuse scansion, ni blanche, ni noire, ni yiddish, ni africaine…mais tout cela en même temps. Une chose mystérieuse qui fait que tout ça a tout de suite parlé au petit garçon auvergnat que j’étais. S’il y a un artiste chez qui il est difficile de séparer le fond de la forme, c’est bien lui. Il forme un tout indissociable, comme du granit ! C’est le seul bluesman blanc qu’il y aura jamais, je crois. Un bluesman « européen », presque, qui aurait régénéré cette tradition…Pour moi, il a carrément apporté la vie musicale sur Terre. C’est une comète. Et il n’y en a pas trente-six, il y a lui et quelques poussière à ses côtés….C’est vraiment le champion de mon cœur. Bien plus que Neil Young , etc. »

Francis Cabrel, vexé par la déclaration d’amour auvergnate, se met au niveau…

FC : « Dans mon panthéon à moi, Dylan est vraiment au sommet. Je n’ai jamais eu avec d’autres les mêmes tremblements intérieurs. La pureté absolue d’un Stevie Wonder ou d’une Aretha Franklin me touchent profondément mais pas de la même manière que ce qui traîne dans la voix de Dylan et qui la rend mystérieuse, bouleversante. Je dirai que même ses maladresses sont habitées…Qu’il y ait eu un avant et un après Dylan, c’est une évidence. Disons qu’il a rendu la chanson plus intelligente, ébranlant les consciences par le contenu de son discours. Il a chanté l’amour comme personne ne l’avait fait auparavant. C’est mon Himalaya personnel ! Un sommet dans l’écriture et l’attitude…Si je me sens en panne d’inspiration, je me mets un Dylan et ça me donne envie d’écrire. »


Paul Personne : « Pour moi, il y a vraiment un avant et un après Dylan. Cela s’est ressenti chez tous les chanteurs français. Prends Eddy ou Johnny, leur phrasé, très rock’n roll auparavant, a changé. Le mien aussi a été influencé. Il faut se rappeler que l’on baignait, à l’époque, dans un courant de chanteurs à voix puissantes, que ce soit en Angleterre, en France ou aux States. Bob Dylan, lui, arrivait avec sa voix d’oiseau blessé, sa gratte, un look d’enfer : fin, presque chétif. Avec une super gueule, des yeux bleus cachés derrière des lunettes noires, des cheveux ébouriffés, ses petits costards et ses petites boots à l’anglaise…C’était vraiment l’anti-gomina !
Mais il avait en plus une grande culture, une intelligence aigüe, terriblement séduisante, même si, très rapidement, on s’est rendu compte qu’il pouvait être aussi mythomane et affabulateur.
Bob Dylan a décomplexé le rôle du chanteur en étant simplement lui-même : « J’ai quelque chose, à raconter, je le fais avec mes moyens, avec ce que j’ai » Parce que c’est vraiment ça. Ce mec qui gratouillait de la guitare, jouait de l’harmonica et n’avait pas une voix terrible, écrivait fabuleusement bien. De Lennon à Springsteen, tout le monde est tombé en pâmoison devant lui. Dylan, c’est vraiment le maître incontesté de la planète songwriting. La référence absolue. »



Le témoignage du Bash rejoint ce que disait Kerozen…

Alain Bashung : « Dylan a décomplexé beaucoup de gens. Il a carrément ouvert une porte. Ceux qui ont voulu le copier trop directement se sont plantés, car la comparaison était difficile à assumer. Il fallait donc s’en détacher. Mais le truc le plus important, c’est qu’il a donné à un tas de gens l’envie de prendre une guitare et de se laisser aller. Ca a été essentiel pour moi qui étais, et qui reste, introverti. Jusque-là, le top du top, c’était les choses bien faites, soignées dans les harmonies. Je pense notamment à Brel et Brassens ; c’était tellement bien qu’on ne voyait pas comment faire mieux, et ça n’incitait pas à écrire. Et puis est arrivé ce type qui montrait qu’on pouvait faire autrement, avec une somme de fausses maladresses à tous les niveaux, donnant l’impression de ne rien respecter. Et ça nous a fait un bien fou, à nous qui vivions dans une époque tellement étriquée… »

Petites anecdotes, pour fini…

Jean-Louis Murat : « Je l’ai jamais vu en concert. Dix fois je me suis présenté à la porte, jamais je ne suis entré. Je suis bien content de ne pas avoir cédé. Il y a quelques personnes comme ça avec lesquelles je ne prendrai pas ce risque. On ne rigole pas avec ses idoles… »

Alain Bashung : « Je jouais au Paléo Festival de Nyon la même année que Dylan. J’avais ma petite loge dans une caravane à côté de la sienne. Il était assis dans un rocking-chair et il attendait son tour. C’était très émouvant de savoir qu’il était là, à quatre mètres de moi. Je n’ai pas cherché à lui parler. Regarder de loin, ne pas déranger, ne pas casser le rêve, je préfère ça »

Francis Cabrel : « J’ai vu de très bons concerts de Dylan, notamment au moment de la tournée Street Legal. J’en ai vu aussi des glauques quand il était au fond du trou.
Je l’ai croisé une minute à la fin d’un concert à Montauban. Après deux heures de palabre avec son manager, j’avais eu l’autorisation de passer backstage et de l’interrompre sur son petit trajet entre la scène et l’autobus, afin de lui remettre mon dernier album, sur lequel figure « S’abriter de l’orage », une adaptation de « Shelter From The Storm ». Bob s’est arrêté, m’a dit « Thanks for this » et il s’est barré aussitôt. Je ne sais pas s’il a écouté l’album mais il est parti avec ! »


_________________
Sing along Bob
Sing, sing along Zimmerman
J'suis cow-boy à Paname
Mais c'est la faute à Dylan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kerozen
Only A Hobo
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 45
Localisation : Paris (face nord)
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Mar 22 Fév - 19:07

MERCIIIIIIIIIIIIII!!!!! Super Boulot! (c'est pas toi qui disait au debut du fil que tu voyais pas trop quoi dire sur le sujet?)

L'anecdote du pepito (et l'emphase qui va avec....) m’étonne pas trop de la part de Murat.
Celle de Cabrel qui file son CD à un zim laconique m'a bien fait marrer... Elle me fait penser à l'interview que raconte de Caunes dans son dictionnaire amoureux du rock ou Dylan répond à des questions longuement préparés uniquement par oui, non, et je sais pas...

Quand à la réaction de Bashung rien à dire... la grande classe... comme toujours....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vox populi
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 1940
Date d'inscription : 09/05/2009

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Mer 23 Fév - 9:41

Bon, les gars, j'ai envoyé un message à Murat et cabrel à travers leur site internet...Au cas où ca mord ça serait bien d'avoir des questions interessantes à leur poser Very Happy

Vous voulez que j'en contacte d'autres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baptiste
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 2499
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Mer 23 Fév - 11:19

Ca me paraît déjà pas mal, Murat et Cabrel.
Par contre, pas sûr qu'un message sur leur site internet soit productif.
On verra bien.



Sinon, je me disais que ça pourrait être sympa de répertorier toutes les références au Zim dans des chansons en français.
Je parle pas des reprises, mais des clins d'oeil glissés ici ou là, comme "C'est la faute à Dylan" de Bashung.
L'idée serait d'être le plus exhaustif possible.
Ca vous dirait ?
Réfléchissez à des idées - moi je crois que j'en ai deux ou trois chez Souchon, une chez Goldman donc on va pas aller bien loin - et je lancerai un truc la semaine prochaine, je vais pas avoir trop le temps les jours prochains.

_________________
Sing along Bob
Sing, sing along Zimmerman
J'suis cow-boy à Paname
Mais c'est la faute à Dylan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kerozen
Only A Hobo
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 45
Localisation : Paris (face nord)
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Mer 23 Fév - 12:33

vox populi a écrit:

Vous voulez que j'en contacte d'autres?

Tente Thiefaine!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kerozen
Only A Hobo
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 45
Localisation : Paris (face nord)
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Mer 23 Fév - 12:36

Baptiste a écrit:
Ca me paraît déjà pas mal, Murat et Cabrel.
Par contre, pas sûr qu'un message sur leur site internet soit productif.
On verra bien.



Sinon, je me disais que ça pourrait être sympa de répertorier toutes les références au Zim dans des chansons en français.
Je parle pas des reprises, mais des clins d'oeil glissés ici ou là, comme "C'est la faute à Dylan" de Bashung.
L'idée serait d'être le plus exhaustif possible.
Ca vous dirait ?
Réfléchissez à des idées - moi je crois que j'en ai deux ou trois chez Souchon, une chez Goldman donc on va pas aller bien loin - et je lancerai un truc la semaine prochaine, je vais pas avoir trop le temps les jours prochains.

Comme ca au débotté j'en vois une sure chez Renaud.... et une autre chez Michel Delpech....
(je n'accepterai aucun commentaire pour la seconde référence!!!!)
"Whight izzzz Wight ! ....Dylann Izz Dylannnn!...."

Mais Idée plutot marrante en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vox populi
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 1940
Date d'inscription : 09/05/2009

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Jeu 24 Fév - 0:19

Ne connaissant rien à ce sujet je ne fais que vous lire et je me dis que l'article pour VM sera passionnant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vox populi
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 1940
Date d'inscription : 09/05/2009

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Dim 27 Fév - 13:30

Bon ben quoi? on dort? Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noulé
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Lun 28 Fév - 21:32

Tiens, dans le nouvel album de Thiéfaine (sorti aujourd'hui), l'arrière du livret est simplement orné d'une citation de Dylan. "Le miroir s’était retourné et je voyais l’avenir. Un vieil acteur qui fouille les poubelles devant le théâtre de ses triomphes perdus.", en lettres safranées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Jeu 3 Mar - 22:56

Noulé a écrit:
Tiens, dans le nouvel album de Thiéfaine (sorti aujourd'hui), l'arrière du livret est simplement orné d'une citation de Dylan. "Le miroir s’était retourné et je voyais l’avenir. Un vieil acteur qui fouille les poubelles devant le théâtre de ses triomphes perdus.", en lettres safranées.

Ah vous voyez !

Pour en revenir à Higelin, vous connaissez les premiers albums acoustiques ?

(Noulé : tu l'as écouté le Thiéfaine, il est comment ?)

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sardequin
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 58
Localisation : Venelles (Bouches du Rhône)
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Jeu 3 Mar - 23:04

Je connais ! Et j'aime ! Cela étant, beaucoup ont été écrites par Brigitte Fontaine (pour les deux premiers disques)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joseph-isola.info/
kerozen
Only A Hobo
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 45
Localisation : Paris (face nord)
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Ven 4 Mar - 2:17

odradek a écrit:
Noulé a écrit:
Tiens, dans le nouvel album de Thiéfaine (sorti aujourd'hui), l'arrière du livret est simplement orné d'une citation de Dylan. "Le miroir s’était retourné et je voyais l’avenir. Un vieil acteur qui fouille les poubelles devant le théâtre de ses triomphes perdus.", en lettres safranées.

Ah vous voyez !

Tu me l'a ôté de la bouche !

odradek a écrit:
Pour en revenir à Higelin, vous connaissez les premiers albums acoustiques ?
Pour ce qui est des premiers albums d'Higelin c'est un veritable régal mais attention Sardequin, les chansons d'Higelin n'ont pas été écrite par Fontaine!
En fait, à l'epoque Higelin et Brigitte Fontaine sont tout les 2 chez Canetti (le producteur de Brassens et Vian notamment). Dans ce début des années 60, rive Gauche, Fontaine est une sorte d'outsider de Juliette Greco et a un petit public qui la suit. Higelin a 22 ans et est un parfait inconnu. Jacques Canetti decide donc de les réunirs sur un album ou il chanterait 1 morceau chacun pour promouvoir le petit nouveau (du marketing avant l'heure quoi). C'est l'album "Higelin et Fontaine : 12 Chansons d'avant le Deluge" qui sort en 65. Chacun à écrit ses propres chansons à l'exeption de "On est la pour ça" et l'exceptionnel "La grippe" ecrit a 4 mains.
Il est noter qu'a l'époque Higelin enregistre aussi des chansons de Boris Vian (la java des chaussettes a clou, le voyage en italie, l'ame slave...) qu'il modernise dans les arrangements.
Higelin et Fontaine restent amis et quand Fontaine rencontre le compositeur Areski (avec qui elle vit encore aujourd'hui!) Jacques Higelin s'installe avec eux. Sur une musique d'Areski il enregistre en 68 avec Brigitte Fontaine le sublime "Cet enfant que je t'avais fait" pour l'album "Brigitte Fontaine est folle" (pas mal le titre non?) puis commet avec Areski un album étrange "Higelin & Areski" en 69. En 70 il enregistre quelques morceaux solo(avec l'aide d'Areski) qui resteront inedit pendant 10 ans. Puis en 71 il sort enfin son premier album appelé "Jacques "Crabouif" Higelin" (surnom que lui donnait Areski). Sur cet album on entend chanter (et faire le pompier!) Arthur H 4ans... Mais on entend surtout ce qui reste pour moi l'une des plus belle chanson d'Higelin : Je suis mort

C'est beau non?
Mais je le repete pour moi la filiation Dylan Higelin j'y crois pas des masses... Donc on patauge bien dans le HS...
En revanche Thiefaine... ^^
odradek a écrit:
(Noulé : tu l'as écouté le Thiéfaine, il est comment ?)
Pour ma part je l'ai survolé rapide et je dirais qu'a plus de 60 balais le monsieur ne va toujours pas très bien (ce qui est une excellente nouvelle) et se recentre sur les fondamentaux qu'il avait un peu oublié depuis disons... Meteo fur nadä (ou Eros Uber Alles). Bref du bon (du trés trés bon même) à la première écoute.
Et franchement un album qui s'intitule "Supplément de mensonge" : c'est pas un hommage a soi tout seul au Zim ça?

(Et Odradek faut que j'te dise qu'a chaque fois que je vois ton avatar je pense à ces deux couplet de l'"Affaire Rimbaud" :
"../..
une saison en enfer
foudroie l'Abyssinie
ô sorcière ô misère
ô haine ô guerre voici
le temps des assassins
que tu sponsorisas
en livrant tous tes flingues
au royaume de Choa

horreur Harrar Arthur
ô bentley ô château
horreur Harrar Arthur
quelle âme, Arthur, est sans défaut ?

les poètes aujourd'hui
ont la farce plus tranquille
quand ils chantent au profit
des derniers Danakils
juste une affaire d'honneur
mouillée de quelques larmes
c'est quand même un des leurs
qui fournissait les armes
.../..."

Comme quoi HFT n'a pas ecrit que "la fille du coupeur de joint"...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sardequin
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 58
Localisation : Venelles (Bouches du Rhône)
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Ven 4 Mar - 9:55

@kerozen > Désolé pour l'approximation Higelin/Fontaine. Tu as tout à fait raison. Et oui, cette chanson : "Je suis mort...!" est magnifique ! Et pour finir le HS, je ne crois pas à une influence de Dylan sur Higelin. Même si je suis sur qu'Higelin doit connaître l'œuvre de Dylan. Mais la période folk des débuts d'Higelin ne doit rien à Dylan. Et le virage rock annonce plus le mouvement punk. Même si on peut penser que de toute manière Dylan à forcément décomplexé pas mal d'auteurs compositeurs interprètes ! Fin du HS.

Pour ce qui concerne Thiefaine, j'avoue ne pas vraiment savoir. J'ai pas mal écouté Thiefaine (et j'ai encore deux albums : Autorisation de délirer et De l'amour, de l'art ou du cochon ? On ne peut pas dire que j'y ai perçu une influence dylanienne. Et j'ai mis de coté Thiefaine (qui pourtant mérite vraiment le respect pour son intégrité et sa folie artistique) après l'avoir vu en concert - un concert décevant (il y a très longtemps). Faudra que je le réécoute mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joseph-isola.info/
kerozen
Only A Hobo
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 45
Localisation : Paris (face nord)
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Lun 7 Mar - 17:09

Pour ceux intérréssé par higelin, brigitte fontaine et les vyniles sachez qu'il reeditent les albums paru chez Canetti en édition limité à la Fnac...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zimfrostlan
Only A Hobo
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 45
Localisation : Lugdunum
Date d'inscription : 05/02/2010

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Ven 1 Avr - 10:18

Salut tout le monde... Une éternité que je n'avais pas mis les pieds ici pour cause d'ennuis de santé persistant...
Bon bref, ce topic est tout à fait passionnant et j'en profite pour apporter ma pierre au sujet de l'influence de Bob sur Thiefaine. Sur les textes c'est absolument évident, Thiefaine est une sorte de mixe entre Ferré et Dylan, sans atteindre le génie d'aucun des deux cela dit.
Mais quelqu'un a t'il noté que dans un vieux morceau des années 70 qui doit s'appeler je crois "Le politicien, le roll mps et la cuve à mazout", on entends nettement sur le "refrain" une réminiscence de "Stuck inside of Mobile..."?
Jetez y une oreille et dites moi ce que vous en pensez.
Par ailleurs, Hubert cite dylan, il me semble, dans un autre morceau de la même époque, je crois que ça s'appelle "Rock Autopsie"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zimfrostlan
Only A Hobo
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 45
Localisation : Lugdunum
Date d'inscription : 05/02/2010

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Ven 1 Avr - 10:43

Pendant que j'y suis, je pense à un autre truc.
Je crois me souvenir que dans le live de 86, Cabrel fait une version de "Chauffard" extrêmement dylanienne dans les intonations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vox populi
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 1940
Date d'inscription : 09/05/2009

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Ven 1 Avr - 13:32

bon retour parmis nous Zimfrostlan Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   Sam 2 Avr - 16:13

Zimfrostlan a écrit:
Salut tout le monde... Une éternité que je n'avais pas mis les pieds ici pour cause d'ennuis de santé persistant...
Bon bref, ce topic est tout à fait passionnant et j'en profite pour apporter ma pierre au sujet de l'influence de Bob sur Thiefaine. Sur les textes c'est absolument évident, Thiefaine est une sorte de mixe entre Ferré et Dylan, sans atteindre le génie d'aucun des deux cela dit.
Mais quelqu'un a t'il noté que dans un vieux morceau des années 70 qui doit s'appeler je crois "Le politicien, le roll mps et la cuve à mazout", on entends nettement sur le "refrain" une réminiscence de "Stuck inside of Mobile..."?
Jetez y une oreille et dites moi ce que vous en pensez.
Par ailleurs, Hubert cite dylan, il me semble, dans un autre morceau de la même époque, je crois que ça s'appelle "Rock Autopsie"...


Tout Thiefaine est sous influence zimmesque (période électrique), c'est un fait ! Welcome back Zimfrostlan ! Very Happy

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'influence de Dylan sur les p'tits gars de chez nous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les p'tits gars laids
» Un gars bien de chez-nous...
» Bob Dylan et l'harmonica
» Bob Dylan Clip:Scarlett Johansson
» Les P’tits Fils de Jeanine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shelter From The Storm :: Généralités :: LE GRAND OEUVRE-
Sauter vers: