Shelter From The Storm


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Like a rolling stone (LARS pour les intimes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Dim 8 Fév - 15:22

Thèse 1 :


LARS, enfanté en 1965, est décédé en 1966 dans un tourbillon électro-vocal d'une rare intensité. Peut-être que Skorecki, s'il nous lit encore, pourra nous le confirmer, puisqu'il était présent dans le studio lors de l'enregistrement de H61R...


Thèse 2 :


LARS n'est PAS une chanson, mais un 'happening' - dont la durée de vie ne peut donc être qu'éphémère.


Thèse 3 :


Toute interprétation de LARS en dehors de cette période ne peut être que muséale - et, au pire, recéler un arrière goût de 'stadium hymn'.


A vous les studios.

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.


Dernière édition par odradek le Dim 8 Fév - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyster
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 9031
Localisation : In the pines
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Dim 8 Fév - 15:25

odradek a écrit:
Thèse 1 :


LARS, enfanté en 1965, est décédé en 1966 dans un tourbillon électro-vocale d'une rare intensité. Peut-être que Skorecki, s'il nous lit encore, pourra nous le confirmer, puisqu'il était présent dans le studio lors de l'enregistrement de H61R...


Thèse 2 :


LARS n'est PAS une chanson, mais un 'happening' - dont la durée de vie ne peut donc être qu'éphémère.


Thèse 3 :


Toute interprétation de LARS en dehors de cette période ne peut être que muséale - et, au pire, receler un arrière goût de 'stadium hymn'.


A vous les studios.

Les 3. (Servi en plat réchauffé pour la seconde moitié d'un public bruyant)
Même si j'aime y goûter, j'ai prié pour ne pas y avoir droit à Gre. Cette année, j'aimerais bien l'avoir mais sur un des deux concerts seulement clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Dim 8 Fév - 16:55

C'est de la dialectique hegelo-culinaire ?

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyster
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 9031
Localisation : In the pines
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Dim 8 Fév - 17:05

odradek a écrit:
C'est de la dialectique hegelo-culinaire ?

Servie avec le digestif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Dim 8 Fév - 17:07

Hypothèse 4: C'est une bonne chanson qui traverse bien le temps et qu'Odradek a malheureusement pris en grippe (espagnole pour lui rappeler la paire de bottes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Dim 8 Fév - 17:12

Loner² a écrit:
Hypothèse 4: C'est une bonne chanson qui traverse bien le temps et qu'Odradek a malheureusement pris en grippe (espagnole pour lui rappeler la paire de bottes).


Scolie :


Elle traversera même l'éternité, mais sous sa forme primitive.

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Dim 8 Fév - 19:57

Ou alors, prouvez-moi le contraire...

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Dim 8 Fév - 19:58

odradek a écrit:
Ou alors, prouvez-moi le contraire...

Faudrait déjà que je pige ton propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Dim 8 Fév - 20:07

En gros, j'explique (ou j'essaie d'expliquer) pourquoi je serais très déçu si LARS figurait dans la setlist du 7...

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Dim 8 Fév - 20:41

odradek a écrit:
En gros, j'explique (ou j'essaie d'expliquer) pourquoi je serais très déçu si LARS figurait dans la setlist du 7...

Jusque là, j'avais bien compris, mais je n'ai toujours pas saisi la raison exacte.... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
One More Cup Of Coffee
avatar

Nombre de messages : 173
Localisation : paris
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Lun 9 Fév - 13:19

C'est du masochisme?
Moi j'espère bien qu'elle figurera dans la set list, d’autant que depuis sa création elle a été jouée 1652 fois en live.
Pas mal pour un happening, une chanson morte, muséale ou tout autre théorie de ce genre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Mar 10 Fév - 1:40

Je suis un incompris et puis c'est tout.

Je parlais du LARS celui du sublime jaillissement - et non des versions lives postérieures à 66., seulement hymniques.

Tant mieux pour vous si elle figure sur la setlist du 7 ou du 8.

Je me boucherais les oreilles, mais c'est pas grave.

C'état seulement pour signaler, si besoin était, l'étrangeté et l'improbabilité de cette 'chanson' radicalement inchantable - dont chaque note et inflexion est hantée par le pur génie.

Enfin bref.

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Lun 16 Fév - 17:14

Je préfèrerais qu'il interprète d'autres avatars de LARS, genre :

Tough Mama (In Planet Waves)
Handy Candy (in Under the Red Sky)
Where are you tonight (in Street Legal).

J'en oublie ?

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr.out
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4017
Age : 42
Localisation : 100 mètres au dessous du niveau de l'eau
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Lun 16 Fév - 18:13

odradek a écrit:
Je préfèrerais qu'il interprète d'autres avatars de LARS, genre :

Tough Mama (In Planet Waves)
Handy Candy (in Under the Red Sky)
Where are you tonight (in Street Legal).

J'en oublie ?
Sittin' on a Barbed Wire fence

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fuzzout.net/blog/
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Mar 17 Fév - 0:38

Avatar de LARS ? SOABWF précède ou suit de près LARS - donc pas valable. Je pensais plus à des morceaux plus lointains dans le temps, à des traces ici ou là disséminés dans des albums ultérieurs.

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr.out
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4017
Age : 42
Localisation : 100 mètres au dessous du niveau de l'eau
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Mar 17 Fév - 11:15

odradek a écrit:
Avatar de LARS ? SOABWF précède ou suit de près LARS - donc pas valable. Je pensais plus à des morceaux plus lointains dans le temps, à des traces ici ou là disséminés dans des albums ultérieurs.
Tu chipotes...
Solid Rock alors...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fuzzout.net/blog/
dr.out
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4017
Age : 42
Localisation : 100 mètres au dessous du niveau de l'eau
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Mar 17 Fév - 11:16

dr.out a écrit:
odradek a écrit:
Avatar de LARS ? SOABWF précède ou suit de près LARS - donc pas valable. Je pensais plus à des morceaux plus lointains dans le temps, à des traces ici ou là disséminés dans des albums ultérieurs.
Tu chipotes...
Solid Rock alors...
The Mighty Quinn (Quinn The Eskimo)
Hurricaine
New Morning

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fuzzout.net/blog/
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Mar 17 Fév - 21:59

[quote="dr.out"]
dr.out a écrit:
odradek a écrit:
Avatar de LARS ? SOABWF précède ou suit de près LARS - donc pas valable. Je pensais plus à des morceaux plus lointains dans le temps, à des traces ici ou là disséminés dans des albums ultérieurs.
Tu chipotes...
Solid Rock alors...[/quote]
The Mighty Quinn (Quinn The Eskimo)
Hurricaine
New Morning

Mouais...

New morning ? Why ? Shocked

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr.out
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 4017
Age : 42
Localisation : 100 mètres au dessous du niveau de l'eau
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Mar 17 Fév - 22:35

[quote="odradek"]
dr.out a écrit:
dr.out a écrit:
odradek a écrit:
Avatar de LARS ? SOABWF précède ou suit de près LARS - donc pas valable. Je pensais plus à des morceaux plus lointains dans le temps, à des traces ici ou là disséminés dans des albums ultérieurs.
Tu chipotes...
Solid Rock alors...[/quote]
The Mighty Quinn (Quinn The Eskimo)
Hurricaine
New Morning

Mouais...

New morning ? Why ? Shocked
Je pense que je n'ai rien compris à ce que tu cherches Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fuzzout.net/blog/
Desmos
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 1494
Age : 23
Localisation : Le pays des vaches, Normandie
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Mer 18 Fév - 16:19

Hurricane, pas d'accord ! Bon, visiblement il nous faudrait une définition précise, parce que là personne n'a l'air d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Mer 18 Fév - 22:36

Desmos a écrit:
Hurricane, pas d'accord ! Bon, visiblement il nous faudrait une définition précise, parce que là personne n'a l'air d'accord.

C'est justement bien là le problème : la définition (jouons sur les mots, mode structuraliste : la dé-finition).

LARS n'est justement pas dé-fini. Pas de début, pas de fin. N'oublions pas que le texte à l'origine comportait 50 strophes - enregistré tel quel, il aurait duré un album entier. Et ce coup de coup de caisse claire à la première seconde ponctue quelque chose qui s'est passé avant (dans la tête de Dylan).

Mais si l'on veut trouver des traces de LARS dans l'oeuvre ultérieure, c'est avec cette même fougue, ce même sentiment pour l'auditeur avisé, que ce n'est pas le chanteur qui porte la chanson, mais l'inverse. Je ne sais pas dire les choses autrement, désolé...

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Jeu 19 Fév - 0:05

odradek a écrit:
Desmos a écrit:
Hurricane, pas d'accord ! Bon, visiblement il nous faudrait une définition précise, parce que là personne n'a l'air d'accord.

C'est justement bien là le problème : la définition (jouons sur les mots, mode structuraliste : la dé-finition).

LARS n'est justement pas dé-fini. Pas de début, pas de fin. N'oublions pas que le texte à l'origine comportait 50 strophes - enregistré tel quel, il aurait duré un album entier. Et ce coup de coup de caisse claire à la première seconde ponctue quelque chose qui s'est passé avant (dans la tête de Dylan).

Mais si l'on veut trouver des traces de LARS dans l'oeuvre ultérieure, c'est avec cette même fougue, ce même sentiment pour l'auditeur avisé, que ce n'est pas le chanteur qui porte la chanson, mais l'inverse. Je ne sais pas dire les choses autrement, désolé...
Du coup, moi, je vois bien Hurricane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Jeu 19 Fév - 0:16

Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Desmos a écrit:
Hurricane, pas d'accord ! Bon, visiblement il nous faudrait une définition précise, parce que là personne n'a l'air d'accord.

C'est justement bien là le problème : la définition (jouons sur les mots, mode structuraliste : la dé-finition).

LARS n'est justement pas dé-fini. Pas de début, pas de fin. N'oublions pas que le texte à l'origine comportait 50 strophes - enregistré tel quel, il aurait duré un album entier. Et ce coup de coup de caisse claire à la première seconde ponctue quelque chose qui s'est passé avant (dans la tête de Dylan).

Mais si l'on veut trouver des traces de LARS dans l'oeuvre ultérieure, c'est avec cette même fougue, ce même sentiment pour l'auditeur avisé, que ce n'est pas le chanteur qui porte la chanson, mais l'inverse. Je ne sais pas dire les choses autrement, désolé...
Du coup, moi, je vois bien Hurricane.

Je ne l'ai pas biffé, en effet : ce départ à la guitare lointaine est assez Larsien, tout comme On a night like this.

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Jeu 19 Fév - 0:21

odradek a écrit:
Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Desmos a écrit:
Hurricane, pas d'accord ! Bon, visiblement il nous faudrait une définition précise, parce que là personne n'a l'air d'accord.

C'est justement bien là le problème : la définition (jouons sur les mots, mode structuraliste : la dé-finition).

LARS n'est justement pas dé-fini. Pas de début, pas de fin. N'oublions pas que le texte à l'origine comportait 50 strophes - enregistré tel quel, il aurait duré un album entier. Et ce coup de coup de caisse claire à la première seconde ponctue quelque chose qui s'est passé avant (dans la tête de Dylan).

Mais si l'on veut trouver des traces de LARS dans l'oeuvre ultérieure, c'est avec cette même fougue, ce même sentiment pour l'auditeur avisé, que ce n'est pas le chanteur qui porte la chanson, mais l'inverse. Je ne sais pas dire les choses autrement, désolé...
Du coup, moi, je vois bien Hurricane.

Je ne l'ai pas biffé, en effet : ce départ à la guitare lointaine est assez Larsien, tout comme On a night like this.
Et puis, je trouve que sur Hurricane (sur On a night like this aussi d'ailleurs...), c'est la chanson qui porte le bonhomme, via un rythme effrené qu'il semble parfois avoir du mal à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Jeu 19 Fév - 0:36

Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Desmos a écrit:
Hurricane, pas d'accord ! Bon, visiblement il nous faudrait une définition précise, parce que là personne n'a l'air d'accord.

C'est justement bien là le problème : la définition (jouons sur les mots, mode structuraliste : la dé-finition).

LARS n'est justement pas dé-fini. Pas de début, pas de fin. N'oublions pas que le texte à l'origine comportait 50 strophes - enregistré tel quel, il aurait duré un album entier. Et ce coup de coup de caisse claire à la première seconde ponctue quelque chose qui s'est passé avant (dans la tête de Dylan).

Mais si l'on veut trouver des traces de LARS dans l'oeuvre ultérieure, c'est avec cette même fougue, ce même sentiment pour l'auditeur avisé, que ce n'est pas le chanteur qui porte la chanson, mais l'inverse. Je ne sais pas dire les choses autrement, désolé...
Du coup, moi, je vois bien Hurricane.

Je ne l'ai pas biffé, en effet : ce départ à la guitare lointaine est assez Larsien, tout comme On a night like this.
Et puis, je trouve que sur Hurricane (sur On a night like this aussi d'ailleurs...), c'est la chanson qui porte le bonhomme, via un rythme effrené qu'il semble parfois avoir du mal à suivre...

Certes de temps en temps, il y décrochages - et du coup, merveille : la chanson devient purement suggérée, dans ses grandes lignes - et donc Art (pardon pour la majuscule).

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Jeu 19 Fév - 0:42

odradek a écrit:
Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Desmos a écrit:
Hurricane, pas d'accord ! Bon, visiblement il nous faudrait une définition précise, parce que là personne n'a l'air d'accord.

C'est justement bien là le problème : la définition (jouons sur les mots, mode structuraliste : la dé-finition).

LARS n'est justement pas dé-fini. Pas de début, pas de fin. N'oublions pas que le texte à l'origine comportait 50 strophes - enregistré tel quel, il aurait duré un album entier. Et ce coup de coup de caisse claire à la première seconde ponctue quelque chose qui s'est passé avant (dans la tête de Dylan).

Mais si l'on veut trouver des traces de LARS dans l'oeuvre ultérieure, c'est avec cette même fougue, ce même sentiment pour l'auditeur avisé, que ce n'est pas le chanteur qui porte la chanson, mais l'inverse. Je ne sais pas dire les choses autrement, désolé...
Du coup, moi, je vois bien Hurricane.

Je ne l'ai pas biffé, en effet : ce départ à la guitare lointaine est assez Larsien, tout comme On a night like this.
Et puis, je trouve que sur Hurricane (sur On a night like this aussi d'ailleurs...), c'est la chanson qui porte le bonhomme, via un rythme effrené qu'il semble parfois avoir du mal à suivre...

Certes de temps en temps, il y décrochages - et du coup, merveille : la chanson devient purement suggérée, dans ses grandes lignes - et donc Art (pardon pour la majuscule).
Je ne voyais pas cela comme un défaut. Et puis, tu sais que j'aime tout ce qui est bancal. Cà fait pencher la balance. En faveur de l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Jeu 19 Fév - 0:47

Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Desmos a écrit:
Hurricane, pas d'accord ! Bon, visiblement il nous faudrait une définition précise, parce que là personne n'a l'air d'accord.

C'est justement bien là le problème : la définition (jouons sur les mots, mode structuraliste : la dé-finition).

LARS n'est justement pas dé-fini. Pas de début, pas de fin. N'oublions pas que le texte à l'origine comportait 50 strophes - enregistré tel quel, il aurait duré un album entier. Et ce coup de coup de caisse claire à la première seconde ponctue quelque chose qui s'est passé avant (dans la tête de Dylan).

Mais si l'on veut trouver des traces de LARS dans l'oeuvre ultérieure, c'est avec cette même fougue, ce même sentiment pour l'auditeur avisé, que ce n'est pas le chanteur qui porte la chanson, mais l'inverse. Je ne sais pas dire les choses autrement, désolé...
Du coup, moi, je vois bien Hurricane.

Je ne l'ai pas biffé, en effet : ce départ à la guitare lointaine est assez Larsien, tout comme On a night like this.
Et puis, je trouve que sur Hurricane (sur On a night like this aussi d'ailleurs...), c'est la chanson qui porte le bonhomme, via un rythme effrené qu'il semble parfois avoir du mal à suivre...

Certes de temps en temps, il y décrochages - et du coup, merveille : la chanson devient purement suggérée, dans ses grandes lignes - et donc Art (pardon pour la majuscule).
Je ne voyais pas cela comme un défaut. Et puis, tu sais que j'aime tout ce qui est bancal. Cà fait pencher la balance. En faveur de l'âme.

Voilà. Un autre cas, plus étrange peut-être (à cause d'une poétique brumeuse, dont on ne saisit pas le sens), mais dans la même veine vocale : I'm not there (1956).

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 13934
Age : 43
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Jeu 19 Fév - 0:49

odradek a écrit:
Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Desmos a écrit:
Hurricane, pas d'accord ! Bon, visiblement il nous faudrait une définition précise, parce que là personne n'a l'air d'accord.

C'est justement bien là le problème : la définition (jouons sur les mots, mode structuraliste : la dé-finition).

LARS n'est justement pas dé-fini. Pas de début, pas de fin. N'oublions pas que le texte à l'origine comportait 50 strophes - enregistré tel quel, il aurait duré un album entier. Et ce coup de coup de caisse claire à la première seconde ponctue quelque chose qui s'est passé avant (dans la tête de Dylan).

Mais si l'on veut trouver des traces de LARS dans l'oeuvre ultérieure, c'est avec cette même fougue, ce même sentiment pour l'auditeur avisé, que ce n'est pas le chanteur qui porte la chanson, mais l'inverse. Je ne sais pas dire les choses autrement, désolé...
Du coup, moi, je vois bien Hurricane.

Je ne l'ai pas biffé, en effet : ce départ à la guitare lointaine est assez Larsien, tout comme On a night like this.
Et puis, je trouve que sur Hurricane (sur On a night like this aussi d'ailleurs...), c'est la chanson qui porte le bonhomme, via un rythme effrené qu'il semble parfois avoir du mal à suivre...

Certes de temps en temps, il y décrochages - et du coup, merveille : la chanson devient purement suggérée, dans ses grandes lignes - et donc Art (pardon pour la majuscule).
Je ne voyais pas cela comme un défaut. Et puis, tu sais que j'aime tout ce qui est bancal. Cà fait pencher la balance. En faveur de l'âme.

Voilà. Un autre cas, plus étrange peut-être (à cause d'une poétique brumeuse, dont on ne saisit pas le sens), mais dans la même veine vocale : I'm not there (1956).
J'y entends moins de décalage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Jeu 19 Fév - 1:00

Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Loner² a écrit:
odradek a écrit:
Desmos a écrit:
Hurricane, pas d'accord ! Bon, visiblement il nous faudrait une définition précise, parce que là personne n'a l'air d'accord.

C'est justement bien là le problème : la définition (jouons sur les mots, mode structuraliste : la dé-finition).

LARS n'est justement pas dé-fini. Pas de début, pas de fin. N'oublions pas que le texte à l'origine comportait 50 strophes - enregistré tel quel, il aurait duré un album entier. Et ce coup de coup de caisse claire à la première seconde ponctue quelque chose qui s'est passé avant (dans la tête de Dylan).

Mais si l'on veut trouver des traces de LARS dans l'oeuvre ultérieure, c'est avec cette même fougue, ce même sentiment pour l'auditeur avisé, que ce n'est pas le chanteur qui porte la chanson, mais l'inverse. Je ne sais pas dire les choses autrement, désolé...
Du coup, moi, je vois bien Hurricane.

Je ne l'ai pas biffé, en effet : ce départ à la guitare lointaine est assez Larsien, tout comme On a night like this.
Et puis, je trouve que sur Hurricane (sur On a night like this aussi d'ailleurs...), c'est la chanson qui porte le bonhomme, via un rythme effrené qu'il semble parfois avoir du mal à suivre...

Certes de temps en temps, il y décrochages - et du coup, merveille : la chanson devient purement suggérée, dans ses grandes lignes - et donc Art (pardon pour la majuscule).
Je ne voyais pas cela comme un défaut. Et puis, tu sais que j'aime tout ce qui est bancal. Cà fait pencher la balance. En faveur de l'âme.

Voilà. Un autre cas, plus étrange peut-être (à cause d'une poétique brumeuse, dont on ne saisit pas le sens), mais dans la même veine vocale : I'm not there (1956).
J'y entends moins de décalage.


J'y entends pour ma part 2 voix : une qui creuse avec mal les graves et l'autre qui tente une sortie vers les aigus. Il y a là-dedans une dramaturgie dont nous ne connaissons pas les clés (lui-même non plus peut-être d'ailleurs), mais demeure d'une rare expressivité.

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Desmos
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 1494
Age : 23
Localisation : Le pays des vaches, Normandie
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   Jeu 19 Fév - 13:03

Bon, je continue à défendre Hurricane, mais je suis d'accord avec On Night Like This. Bon, et en essayant de suivre ta définition et ayant fouiné du côté de Blonde on Blonde, qu'est ce que tu pense de Pledging My Time et Most Likely You Go Your Way (And I'll Go Mine) ? Si non, j'abandonne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Like a rolling stone (LARS pour les intimes)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Like a rolling stone (LARS pour les intimes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Like a rolling stone (LARS pour les intimes)
» Interview avec John Burks pour Rolling Stone Magazine : 4 février 1970
» Like a rolling stone
» Like a Rolling Stone - 45 tours
» Rolling Stone Best album of the year

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shelter From The Storm :: Généralités :: LE GRAND OEUVRE-
Sauter vers: