Shelter From The Storm


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rolling Stone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louiz
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 1041
Age : 24
Localisation : The Pintade's Club
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Rolling Stone   Jeu 6 Nov - 22:21

Ce mois-ci on trouve dans RS un article très sympa sur le Never Ending Tour.

Avec plein de photos et tout et tout Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://byronkelleher.forum-actif.net
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Rolling Stone   Jeu 6 Nov - 22:38

Louiz a écrit:
Ce mois-ci on trouve dans RS un article très sympa sur le Never Ending Tour.

Avec plein de photos et tout et tout Smile


C'est noté ! Wink

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul
Like a Rolling Stone
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 104
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Rolling Stone   Jeu 6 Nov - 23:49

et une petit bout de louis Cool



Citation :
GOD SAID TO ABRAHAM KILL ME A SON ....



Cette phrase là, « Dieu dit à Abraham : tue moi un fils », n’arrête pas de me tracasser. Elle est de Dylan, c’est la première phrase de Highway 61 Revisited, pas n’importe quelle chanson. Dylan n’arrête pas de me tracasser lui aussi. Il est partout, il est nulle part. Plus il apparaît, plus il disparaît. Je ne cesse d’écouter son dernier bootleg, à chaque fois il me glisse des mains : une fois il est génial, la fois suivante il me tape sur les nerfs, la fois d’après je me dis qu’il aurait fallu réunir les quinze meilleurs titres sur un seul disque (les plus lents, les plus désossés, les plus désarticulés) et la maison Dylan s’en serait sorti plus dignement, avec plus d’élégance en tout cas. La seule chose à laquelle je ne cesse de revenir, ce sont les notes de pochette de Larry « Ratso » Sloman, un drôle de type sorti tout droit d’un dessin de Crumb et dont le livre, On The Road With Bob Dylan, est le seul témoignage à la première personne qui donne de Dylan un portrait convaincant: Ratso aime Dylan d’amour mais Dylan fait à peine mine de le voir, il le laisse se dépêtrer avec son staff, il le laisse se faire sadiser par son road manager … mais au fond, il l’aime bien.

Pourquoi je vous parle de Larry Sloman, de Dylan, d’Abraham, au fait ? C’est que je pense à Leonard Cohen. La première chanson de lui qui m’ait marqué (et peut être la seule que j’aime), c’est Story of Isaac. Quand j’ai écouté ça, on était en 1969, je ne savais rien de moi, rien de la vie, rien du judaïsme. On peut dire que j’ai commencé par là.

J’ai commencé par cette chanson, Story of Isaac, qui commençait par ça : « The door it opened slowly/My father he came in/I was nine years old/And he stood so tall above me/His blue eyes they were shining/And his voice was very cold/He said : "I've had a vision/and you know I'm strong and holy/I must do what I've been told."

Un père plus grand que son fils, les yeux brillants, la voix froide, qu’est-ce que ça pouvait bien vouloir dire ? Et puis : « So he started up the mountain/I was running, he was walking/And his axe was made of gold. » Une hâche d’or, on était où, là ? Plus loin, la chanson parlerait d’autels sur lesquels on sacrifie des enfants, elle parlerait de dieux et de démons, et de la main du père qui tremble sous la vision de la parole (« the vision of the word »). Poésie, hermétisme ; c’était presque du Blanchot pour moi.

Et puis j’ai relu le titre de la chanson : Story of Isaac, et dans un dictionnaire j’ai appris qu’Isaac était le fils d’Abraham, ce fils que Dieu lui ordonne un jour de sacrifier. J’étais si peu juif que je ne savais rien de tout ça. La monotonie hantée de cette chanson m’avait juste obligé à me poser une ou deux questions. Cet homme qui chantait, ce vieil Isaac qui se rappelait du moment où, enfant, la main tremblante du père allait s’abattre sur lui, juste avant que …Quand Dylan raconte ça, Dieu qui ordonne à Abraham de lui tuer un fils, c’est juste une bonne blague pour lui, un truc vu de l’extérieur pour faire rire son copain Ginsberg, et rien d’autre. Pour Leonard Cohen, il s’agit d’une expérience intérieure, une expérience vécue. D’un côté, c’est la poésie du dedans. De l’autre, chez Dylan, celle du dehors. Vous voyez, oui ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Rolling Stone   Ven 7 Nov - 3:04

...je me dis qu’il aurait fallu réunir les quinze meilleurs titres sur un seul disque (les plus lents, les plus désossés, les plus désarticulés) et la maison Dylan s’en serait sorti plus dignement, avec plus d’élégance en tout cas.


Si on compte le cd 3 (soigneusement téléchargé) et quelques oublis (dont notamment Catskill Serenade), c'est un peu plus de 15 titres, et donc un double album miraculeux.

Je ne vois pas bien ce que l"élégance vient faire dans sa phrase... scratch

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odradek
This Land Is Your Land
avatar

Nombre de messages : 8153
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Rolling Stone   Dim 9 Nov - 1:47

Louiz a écrit:
Ce mois-ci on trouve dans RS un article très sympa sur le Never Ending Tour.

Il ne s'est rien passé à Grenoble en Juin 2008 (ou quelque chose comme ça).

Bonjour les oreilles en carton. Des baffes se perdent des fois...

Et puis son pseudo-bootleg series vol 9, heu il y a mieux. Le gars devrait venir nous consulter avant d'écrire la moindre ligne sur zimou. J'ai dit.

_________________
Seul mon squelette reste optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rolling Stone   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rolling Stone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Like a rolling stone (LARS pour les intimes)
» Like a rolling stone
» Like a Rolling Stone - 45 tours
» Rolling Stone Best album of the year
» [EDDIE MURPHY] évoque M.Jackson dans le magazine "Rolling Stone"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shelter From The Storm :: Généralités :: L'ACTUALITE-
Sauter vers: